2nd concours interne : conditions d'inscriptions (2010)

Partagez

Invité
Invité

2nd concours interne : conditions d'inscriptions (2010)

Message par Invité le Dim 04 Juil 2010, 10:17

Je viens de me dire que je pourrais peut-être m'inscrire au 2nd concours interne (j'ai bossé 3 ans, en plusieurs périodes, dans la fonction publique hospitalière) mais je ne trouve pas le nombre de postes qu'il y a eu cette année, je trouve bien pour l'interne mais pas le 2nd interne... est-ce que qqn sait si cela veut dire qu'il n'y a que rarement de postes offerts ou sont-ils compris dans le nombre de postes pour l'interne?
et j'ai lu les conditions d'inscription sur le site du MEN, je ne comprends pas tout... il faut être en service au plus tard à la date des résultats d'admissibilité? ça veut dire que si je vais voir un de mes anciens employeur (à qui j'ai rendu bien des services pour les remplacement d'été, j'acceptais tous les horaires dont personne ne voulait, ils seront peut-être cool avec moi...) et que je demande un contrat la veille du jour des admissibilités c'est bon???

et pensez vous que ça vaut vraiment le coup, est-ce que les seuils sont moins élevés?

voilà tout plein de questions en espérant que qqn me répondra...

de toute façon je pars demain en vacances, donc dans le doute je vais faire une inscription (je comprendrais peut-être mieux les conditions à ce moment là en même temps) et on verra à mon retour!

d'avance merci pour vos réponses!
avatar
Marie
Admin
Admin

Re: 2nd concours interne : conditions d'inscriptions (2010)

Message par Marie le Dim 04 Juil 2010, 10:54

Pour le second concours interne, nous avions déjà donné les conditions d'inscription ici > http://www.vivelecrpe.com/questions-generales-sur-l-organisation-du-crpe-f44/nouveau-concours-quel-diplome-pour-les-passer--texte-officiel-encore-t1187-15.htm

2.1. Condition de qualité
Vous devez être :
- soit élève-professeur
du cycle préparatoire au second concours interne de recrutement de professeurs des écoles ,
- soit agent
titulaire ou non
titulaire de l'une des trois fonctions publiques ou des
établissements publics qui en dépendent,

- soit
enseignant non titulaire exerçant dans un établissement scolaire
français à l'étranger ;
- soit militaire.


Vous pouvez également vous présenter au concours si vous

avez eu la qualité, dans les établissements d’enseignement
publics relevant du ministre chargé de l’éducation, de personnel
enseignant, d’éducation ou d’information et d’orientation non
titulaire, de maître d’internat, de surveillant d’externat, ou
d’assistant d’éducation, pendant tout ou partie de la période
comprise entre le 1er septembre de l’une des six dernières
années scolaires et la date de clôture des inscriptions au
concours.

Votre candidature est également

recevable si vous êtes enseignant titulaire ou stagiaire des
corps territoriaux de la Nouvelle-Calédonie, de la Polynésie
française et de Mayotte ou enseignant titulaire ou stagiaire
relevant d'un autre département ministériel.


Position administrative des agents titulaires


Il n'existe aucune exigence spécifique de position statutaire pour les
candidats.
De ce fait, est recevable la candidature de tout fonctionnaire quelle
que soit la position statutaire dans laquelle il est placé.

Les fonctionnaires en congé de longue maladie ou de longue durée

ou en disponibilité d'office à l'expiration d'un congé
de longue maladie peuvent concourir. Toutefois, les lauréats ne
peuvent être nommés en qualité de fonctionnaires stagiaires que
s'ils sont réintégrés dans leurs fonctions au plus tard
au 1er septembre qui suit l'admission au concours.

Les lauréats bénéficiant d'un tel congé qui n'ont

pas obtenu du comité médical compétent un avis favorable
à leur réintégration, soit à temps complet, soit
accompagné d'une autorisation à accomplir un service à
mi-temps pour raison thérapeutique, au 1er septembre qui suit
l'admission au concours, perdent le bénéfice de leur admission au concours.

Position des agents non-titulaires

Sont admis à s'inscrire :
- les agents non titulaires qui, à la date de clôture des registres
d'inscription, remplissent la condition de qualité et sont en activité
ou bénéficient d'un congé régulier (y compris le
congé pour convenances personnelles)
conformément aux dispositions
:
. du décret n° 86-83 du 17 janvier 1986 modifié
fixant les dispositions générales applicables aux agents non
titulaires
de l'Etat.
. du décret n° 88-145 du 15 février 1988
pris pour l'application de l'article 136 de la loi du 26 janvier 1984
modifié
portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique
territoriale
et relatif aux agents non titulaires de la fonction publique
territoriale ;
. du décret n° 91-155 du 6 février 1991

relatif aux dispositions générales applicables aux agents contractuels
des établissements mentionnés à l'article 2 de la loi n°

86-33 du 9 janvier 1986 modifié portant dispositions statutaires
relatives à la fonction publique hospitalière.

- les fonctionnaires stagiaires qui bénéficient d'un congé
en application des dispositions du décret n° 94-874 du 7 octobre
1994 fixant les dispositions communes applicables aux stagiaires de
l'Etat et de ses établissements publics.


-
les anciens agents non titulaires qui ont eu la qualité, dans les
établissements d’enseignement publics relevant du ministre chargé de l’éducation,
de personnel enseignant, d’éducation ou d’information et
d’orientation non titulaire, de maître d’internat, de surveillant
d’externat, ou d’assistant d’éducation, pendant tout
ou partie de la période comprise entre le 1er septembre de l’une
des six dernières années scolaires et la date de clôture
des inscriptions au concours quelle que soit leur situation à la date
de clôture des inscriptions, sous réserve qu’ils justifient
des autres conditions exigées.

- les agents qui sont bénéficiaires d'un congé de grave
maladie. Toutefois, les lauréats ne peuvent être nommés
en qualité de fonctionnaires stagiaires que s'ils ont été
réintégrés dans leurs fonctions au plus tard au 1er septembre
qui suit l'admission au concours. Les lauréats d'un concours
bénéficiant d'un tel congé qui n'ont pas obtenu du comité médical compétent
un avis favorable à leur réintégration, soit à temps
complet, soit accompagné d'une autorisation à accomplir un service
à mi-temps pour raison thérapeutique, au 1er septembre qui suit
l'admission au concours, perdent le bénéfice de leur admission
au concours.



Je ne sais pas trop dans quel cadre tu entres...

Pour le fait que ça vaut le coup ou pas...
Faut savoir que :
-il y a très peu de postes offerts aux seconds concours internes... et il est meme très peu ouvert (en 2010, 150 postes sur la France entière, certaines académies n'ont proposé aucun poste... et pour septembre 2010, on ne sait pas le nombre de postes encore)
-les seuils sont je pense équivalents au concours externe. Faudrait regarder sur le forum EDP http://forums-enseignants-du-primaire.com/topic/218577-en-premiere-page-crpe-2010/

Invité
Invité

Re: 2nd concours interne : conditions d'inscriptions (2010)

Message par Invité le Dim 04 Juil 2010, 11:21

Mile merci, toutes ces infos je les avais trouvées sur le site du MEN mais je ne suis pas sûre de tout bien comprendre, je crois avoir compris qu'il y avait 12 postes orléans-tours pour le 2nd interne et pour l'interne je trouve le nombre de postes par département et aucun dans les 2 qui m'intéressent le plus... mais de toute façon je ne peux pas passer l'interne. je me dis alors que sur les 12 postes pour mon acad au 2nd interne il ne devait pas y en avoir non plus dans les départements que je veux en 1er, enfin bref
bon comme les inscriptions sont jusqu'au 13 et que je pars du 5 au 29, dans le doute je m'inscris maintenant qd même et je verrai ça en rentrant!

en tout cas merci bcp

Contenu sponsorisé

Re: 2nd concours interne : conditions d'inscriptions (2010)

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep 2017, 08:55