Géo : l'impact du tourisme

Partagez

Invité
Invité

Géo : l'impact du tourisme

Message par Invité le Mar 2 Aoû - 11:52

Sujet du Hachette 2010 2011

En vous appuyant sur les documents suivants, vous répondrez à la question suivante : quel est l’impact du tourisme sur les paysages français métropolitains ?



Doc 1 : vue aérienne de la GRANDE-MOTTE

Doc 2 : Tignes

Eléments de réponse

Le tourisme transforme les paysages des littoraux.

La Grande-Motte est une station balnéaire du littoral méditerranéen, littoral qui constitue la première zone touristique du monde. Elle est l’une des grandes « stations intégrées » construites entre 1967 et 1970 pour retenir une partie des touristes venus du nord de l’Europe qui se rendent habituellement en Espagne. Elle est conçue à l’initiative de la mission interministérielle pour l’aménagement touristique du Languedoc-Roussillon, établie en 1963 dans le cadre de la politique d’aménagement du territoire entreprise par l’Etat.

La Grande-Motte est une station construite ex nihilo sur un terrain inhabité, constitué de dunes et d’étangs. L’espace urbanisé est circonscrit et entouré de nombreux espaces verts puisqu’il s’agissait de construire des infrastructures indispensables à l’essor du tourisme de masse, mais tout en protégeant des portions d’espaces « naturels ». Les immeubles en forme de pyramide, proche du littoral, sont les plus caractéristiques de cette station balnéaire. D’autres ont des formes plus arrondies ou sont de taille plus réduite pour ne pas trop marquer le paysage. L’habitat individuel est plus éloigné du bord de mer.

Les autres stations intégrées du Languedoc-Roussillon sont Port-Camargue, le Cap-d’Agde, Gruissan, Port-Leucate, Port-Barcarès et Saint-Cyprien.

Le littoral méditerranéen est également fortement aménagé le long de la Côte d’Azur avec une urbanisation plus forte que dans le Languedoc-Roussillon, une densité d’immeubles en bord de mer plus élevée. Les plages aménagées y sont nombreuses et de plus en plus privatisées. Mais, à l’inverse du littoral du Languedoc-Roussillon, celui de la Côte d’Azur n’a pas bénéficié d’une politique d’aménagement du territoire.

Les stations balnéaires du littoral atlantique, de la côte landaise à la côte normande sont moins fréquentées. Le tourisme est moins développé, la clientèle plus familiale. Ces stations ont davantage conservé leur patrimoine dans le dénaturer, les équipements y sont plus modestes, avec un impact plus faible sur le paysage.

Le tourisme transforme les paysages des espaces ruraux

La station de ski de Tignes se situe en Savoir, dans les Alpes du Nord. Il s’agit d’une « station intégrée », dite de « troisième génération », construite ex nihilo à partir des années 1950, à plus de 2000 mètres d’altitude. L’urbanisme se caractérise par la construction d’immeubles très proches les uns des autres, qui rassemblent non seulement les logements mais aussi tous les services offerts aux touristes (commerces, restaurants, espaces de loisirs), au cœur du domaine skiable, au pied des pistes.

D’autres stations de ski, souvent plus anciennes et à plus basse altitude, marquent moins le paysage avec, comme structures d’accueil des touristes, des chalets, des maisons ou de petits immeubles, construits autour d’un village ancien, plus ou moins éloigné des pistes.

A la campagne, les résidences secondaires se sont récemment multipliées dans l’espace rural « profond ». Les paysans y aménagent des gîtes, des fermes-auberges pour répondre à l’intérêt croissant des Français et des Européens pour le tourisme vert qui valorise le patrimoine naturel de cet espace rural.

Le tourisme est un aspect majeur de la politique d’aménagement de certains territoires

Des parcs d’attraction ont été construits sur d’anciennes friches industrielles (Lorraine). Le Futuroscope (Poitiers), Vulcania (Massif Central) ont été conçus à l’origine pour contribuer au désenclavement de régions en retard dans leur développement économique.

L’essor du tourisme est pris en compte dans la politique d’aménagement du territoire de l’Etat. Les stations balnéaires exigent des infrastructures d’accès aux littoraux. Elles sont nécessairement reliées au reste du pays et accessibles par des voies de communications dont la taille et le réseau correspondent à la densité des flux de touristes. Les politiques d’aménagement du territoire ont donc densifié les réseaux de communication, par exemple en parallèle à la construction des stations intégrées du Languedoc-Roussillon.

Des aménagements pour la promenade et la randonnée sont mis en place pour répondre à la demande croissante du public : le réseau des sentiers de grande randonnée se densifie. Les aménagements réalisés dans les parcs nationaux et dans les parcs naturels régionaux contribuent à la protection de l’environnement mais aussi à la découverte de ces lieux par les adeptes du tourisme vert, qui sont de plus en plus nombreux.

Invité
Invité

Re: Géo : l'impact du tourisme

Message par Invité le Mar 2 Aoû - 14:39

Oh, merci beaucoup Emy!

Je lirai en détail ce soir!
avatar
zapi
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Géo : l'impact du tourisme

Message par zapi le Mar 2 Aoû - 14:56

merci beaucoup pour ce sujet Emy!!!
avatar
Antoine
Admin par intérim
Admin par intérim

Re: Géo : l'impact du tourisme

Message par Antoine le Mar 2 Aoû - 15:14

Merci pour ce sujet Emy, c'est toujours intéressant de voir comment peut être traité un sujet, personnellement j'ai des difficultés à structurer, faire un plan, donc ça m'aide de voir des corrigés.

Invité
Invité

Re: Géo : l'impact du tourisme

Message par Invité le Mar 2 Aoû - 16:35

Oh ben c'est tout petit ! Je l'ai tapé sur word et copié collé (je me fais des classeurs de sujets).

Comme toi Antoine, ça m'aide à structurer, à voir des plans "types" et aussi lire ça sert de leçon.

Invité
Invité

Re: Géo : l'impact du tourisme

Message par Invité le Mar 2 Aoû - 16:46

Merci Emy pour ce sujet.
Je pense que c'est en "faisant" ou lisant plein de sujet que ça aide à comprendre comment organiser et ce qu'ils attendent de nous...

Invité
Invité

Re: Géo : l'impact du tourisme

Message par Invité le Dim 11 Sep - 12:01

en fait, je viens de me rendre compte que le programme de géo à changé!!!!

alors dans ta réponse, il ne faut pas donner les dates de créations des parcs nationaux (1960) ou des diverses lois pour la préservation des paysages( loi montagne, loi littoral)?????

je suis un peu perdue

Invité
Invité

Re: Géo : l'impact du tourisme

Message par Invité le Dim 11 Sep - 12:04

Ce n'est pas MA réponse, c'est le corrigé type d'un sujet dans le Hachette Wink Ils ne donnent pas toutes les infos car c'est une réponse type, pas un cours.
avatar
zapi
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Géo : l'impact du tourisme

Message par zapi le Dim 11 Sep - 12:11

louchama a écrit:en fait, je viens de me rendre compte que le programme de géo à changé!!!!

alors dans ta réponse, il ne faut pas donner les dates de créations des parcs nationaux (1960) ou des diverses lois pour la préservation des paysages( loi montagne, loi littoral)?????

je suis un peu perdue



si, je pense que tu dois pouvoir en parler dans les mesures prises pour lutter contre les impacts négatifs sur les paysages
avatar
Antoine
Admin par intérim
Admin par intérim

Re: Géo : l'impact du tourisme

Message par Antoine le Dim 11 Sep - 13:52

Oui, ce serait même sans doute très bien perçu d'en parler; dans les corrections qu'on peut voir sur le blog de Gilles Sabatier, il parle souvent de l'aspect environnemental.

Contenu sponsorisé

Re: Géo : l'impact du tourisme

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 18 Jan - 4:27