Sujet sur la pensée humaniste

Partagez

Invité
Invité

Sujet sur la pensée humaniste

Message par Invité le Mer 3 Aoû - 14:52

(Hachette éducation 2010 2011)

Expliquez comment la pensée humaniste inaugure une nouvelle vision de l’homme et du monde.

Eléments de réponses

Une nouvelle place pour l’homme

Les humanistes donnent une nouvelle importance à l’homme, qu’ils considèrent comme un « être apte au progrès ». Pour les humanistes, l’homme est au centre du monde. La pensée humaniste semble ainsi promouvoir une valorisation du moi que confirment les œuvres, signées, de la Renaissance, tels les portraits commandés par les princes mécènes.

Les humanistes prônent des lors une nouvelle éducation, qui se démarque de l’éducation médiévale. Ils condamnent les superstitions, l’obscurantisme du Moyen Age : ils prônent le retour aux textes antiques et ne se contentent plus des travaux des copistes du Moyen-Age, revenant aux textes d’origine en grec ou en latin pour les traduire avec davantage de rigueur.

Selon eux, seul l’homme instruit peut penser librement ; l’éducation est donc indispensable au projet humaniste, elle doit veiller à l’épanouissement tant du corps que de l’esprit par une instruction qui concerne les domaines les plus variés.

Les humanistes ne rejettent pas la religion, mais accordent une nouvelle place à Dieu. Ils développent un esprit religieux, mais avec de nouvelles ambitions pour l’Eglise, en particulier le retour à l’Ecriture.

Une meilleure connaissance de l’homme et du monde

Les grands voyages de découvertes et l’exploration du monde permettent une meilleure connaissance de la géographie de la Terre et l’élaboration de cartes plus précises, sur lesquelles apparaît le Nouveau Monde.

La curiosité des humanistes s’applique à tous les domaines. Ils favorisent l’expérience et donnent des fondements à leurs méthodes scientifiques : René Descartes, dans son Discours de la méthode, prône la mise ne œuvre d’une démarche scientifique strictement fondée sur l’interprétation et l’analyse des faits observés et expérimentés. L’invention du microscope (1660) et du télescope (1671) permettent précisément l’observation de l’infiniment petit ou de l’infiniment lointain.

Les progrès sont multiples dans de nombreux domaines : mathématiques, sciences expérimentales, anatomie et médecine (le corps humain est mieux connu grâce à la dissection), astronomie (l’héliocentrisme est démontré). L’imprimerie favorise la diffusion de la pensée humaniste comme des progrès de la recherche.

Copernic (qui démontre que la Terre tourne autour du Soleil) puis Galilée, Newton (qui énonce la théorie de la gravitation universelle) ou Vésale (qui pratique la dissection de cadavres humains) sont des figures caractéristiques de cette époque. Léonard de Vinci symbolise la fusion de l’humanisme et de la renaissance ; il est à la fois scientifique et artiste de la Renaissance.

Les progrès sont néanmoins freinés par le poids des traditions antiques et médiévales. Lors de son procès devant les juges de l’Inquisition en 1633, Galilée, soupçonné d’hérésie par l’Eglise, doit renier ses travaux.

    La date/heure actuelle est Mer 12 Déc - 11:57