questions d une n... en Grammaire.Merci

Partagez

Antoine
Admin par intérim
Admin par intérim

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par Antoine le Mar 13 Sep - 15:38

MozitaSo a écrit:merci antoine.
forme pronominale avec "se" ou sinon forme active ou forme passive.

Désolée clairebois pour mes questions. Je ne cherche pas a vous pieger hein :-(

ah je croyais que le mode impersonnel c etait avec "il" ex : il pleut ou
"on" ex: on ne badine pas avec l'amour

il ne faut pas confondre avec la tournure impersonnelle: il me semble qu'il va pleuvoir ou ton "il pleut", le "il" ne représente pas une personne
avatar
Antoine
Admin par intérim
Admin par intérim

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par Antoine le Mar 13 Sep - 15:39

Attention, la forme pronominale, ce n'est pas forcément avec "se": Je me lave, tu te rases, nous nous aimons...
avatar
clairebois
Modo
Modo

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par clairebois le Mar 13 Sep - 15:40

Il faut que je t'offre un ensemble bleu.

Phrase complexe ; principale "Il faut" ; complétive "que je t'offre un ensemble bleu" ;

Maintenant, si on ne s'occupe que de la phrase : "Je t'offre un ensemble bleu" = phrase forme active (le sujet fait l'action), forme transitive (un COD : un ensemble bleu et un COS : t')

Maintenant, si on s'occupe du syntagme nominal : "un ensemble bleu" = bleu : adjectif de couleur, épithète du nom "ensemble".



Tout en précisant que l'on ne te demandera pas tout ça pour la même phrase. Heu, enfin, je pense scratch

Est-ce correct maître Antoine ? lol!
avatar
clairebois
Modo
Modo

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par clairebois le Mar 13 Sep - 15:42

Je ne voyais pas de piège Mozita, je plaisantais en toute simplicité. En plus j'aime bien car ça me permet réellement de réviser et de me triturer les méninges. J'adore quoi Very Happy

Invité
Invité

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par Invité le Mar 13 Sep - 15:50

ok claire bois

Donc un verbe est sous la forme pronominale, active ou passive.
Un verbe est transitif ou intransitif.
Il y a mode personnel des verbe et tournure impersonnelle
On parle toujours d'adjectif qualificatif, et il est épithète ou attribut pour sa fonction


le substantif et les accords des mots composés, ça vous dit rien pour l'instant. pas grave j'ai une autre question :

- je crois voir la distinction discours/récit. Mais pouvez vous me donner la votre.
- quand on parle de narratif, explicatif, injonctif...cela est toujours attribué à un discours ou pas.
avatar
clairebois
Modo
Modo

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par clairebois le Mar 13 Sep - 16:04


Comment former le pluriel des noms composés non soudés ?


Seuls le nom et l’adjectif peuvent prendre la marque du pluriel selon le sens ou l’usage. Les autres éléments demeurent invariables (verbe, adverbe, préposition).


VERBE + NOMLe verbe reste invariable. Le nom prend le pluriel selon le sens :
des chasse-neige (pour chasser la neige)
des porte-monnaie (pour porter la monnaie)
des tire-bouchons (pour "tirer" les bouchons)
des couvre-pieds (pour couvrir les pieds)
• et : un porte-avions, un sèche-cheveux
NOM + NOMEn général, les deux noms prennent la marque du pluriel :
des choux-fleurs
des sourds-muets
• mais des timbres-poste (= de la poste), des stations-service (= pour le service) et des pauses-café (= pour prendre un café)
NOM + ADJECTIF ou ADJECTIF + NOMD’une manière générale, les deux éléments prennent le pluriel :
des coffres-forts
des grands-mèresPeut aussi s’écrire : des grand-mères.
des beaux-frères
des plates-bandes
• mais quand le premier élément se termine par -o, il est invariable : des Anglo-Saxons, des micro-ondes.
ADVERBE + NOML’adverbe est invariable :
des en-têtes
des arrière-boutiques
AUTRES NOMS COMPOSÉSD’autres exemples :
• VERBE + VERBE : des savoir-vivre, des va-et-vient et des laissez-passer (invariabilité)
• PROPOSITION : des pince-sans-rire (invariable)


Invité
Invité

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par Invité le Mar 13 Sep - 16:13

cool ça confirme ce que j'avais déduit de mes corrections.
MERci ...aaah deja 16h13..je file
Merci encore hein
avatar
clairebois
Modo
Modo

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par clairebois le Mar 13 Sep - 16:20

MozitaSo a écrit:ok claire bois

Donc un verbe est sous la forme pronominale (ou pas), active ou passive. Comment s'appelle un verbe qui n'est pas pronominal ? Un verbe non pronominal ?
Un verbe est transitif ou intransitif. (Ok, selon s'il y a CO ou pas)
Il y a mode personnel des verbe et tournure impersonnelle (d'accord avec toi)
On parle toujours d'adjectif qualificatif, et il est épithète ou attribut pour sa fonction (encore d'accord)


le substantif
(Un substantif est une unité lexicale (généralement un mot) qui désigne une chose ou une notion par elle même. Autrement dit, c'est un mot qui tient une fonction de nom dans une phrase.

Le substantif peut se décliner en
genre et en nombre. Par exemple : les trois girafes ou les parlers provençaux. Parlers est alors un substantif masculin pluriel.) : c'est ce que j'ai trouvé mais ce n'est pas super clair dans ma tête... qq'un a-t-il une explication plus simple ?


- je crois voir la distinction discours/récit. Mais pouvez vous me donner la votre. (pour moi, dans un texte, le mode récit est qd on raconte. ex : Je lui ai dit que Pierre est beau. Le mode discours est quand il y a les marques du discours direct. ex : "Que Pierre est beau, lui dis-je" Pas certaine non plus, si qq'un peut confirmer...


- quand on parle de narratif, explicatif, injonctif...cela est toujours attribué à un discours ou pas. Pour moi, qd on parle de narratif, explicatif, injonctif, cela se rapporte à la forme du texte. Ex : un comte = narratif mais on peut y trouver du mode discursif, rapporté ou direct. Explicatif = texte scientifique qui explique une notion par exemple ou la vie d'un animal... et injonctif = une recette de cuisine par exemple (verbes à l'infinitif : faire ceci ou cela)
avatar
Antoine
Admin par intérim
Admin par intérim

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par Antoine le Mar 13 Sep - 16:27

le substantif, c'est un nom ou tout ce qui peut avoir la fonction de nom (le boire et le manger, un va-et-vient), et qui n'en est pas un à la base.

pour discours/récit, je suis d'accord
avatar
clairebois
Modo
Modo

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par clairebois le Mar 13 Sep - 16:35

Merci Antoine
avatar
Antoine
Admin par intérim
Admin par intérim

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par Antoine le Mar 13 Sep - 16:37

Pour les notions de narratif, descriptif, argumentatif,explicatif, comme Claire, je pense que ça se rapporte plus à un type de texte qu'à un discours. Après évidemment un discours peut avoir certaines nuances: Va faire la vaisselle, larbin (injonctif)// J'aimerais que tu fasse la vaisselle afin que la maison soit plus propre (argumentatif)

Invité
Invité

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par Invité le Mar 13 Sep - 18:24

ah ok donc ça veut dire qu'un texte qu 'il soit un discours ou un recit peut etre narratif, descriptif...etc c est ça?
avatar
béné
Blablateur en or
Blablateur en or

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par béné le Mar 13 Sep - 18:48

merci merci à tous ! il ya des lumières qui se sont allumées dans mon cerveau lol!

Invité
Invité

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par Invité le Mar 13 Sep - 19:09

tant mieux si ça profite à d'autres ;-)
Je me sens moins seule. N'hesitez pas si vous voulez poser des questions sur ce post...
un sorte de quizz "pour les nuls" ;-)

Invité
Invité

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par Invité le Mar 13 Sep - 19:14

- je crois voir la distinction discours/récit. Mais pouvez vous me donner la votre. (pour moi, dans un texte, le mode récit est qd on raconte. ex : Je lui ai dit que Pierre est beau. Le mode discours est quand il y a les marques du discours direct. ex : "Que Pierre est beau, lui dis-je" Pas certaine non plus, si qq'un peut confirmer...

Pour moi "Je lui ai dit que Pierre est beau." Pierre est beau = discours indirect car discours rapporté, d'ailleurs elle ne me semble pas trés française cette phrase. Je dirais plutôt "...que Pierre était beau".

Un récit est effectivement une histoire racontée, mais elle peut contenir du discours et notamment indirect.

En revanche les marques du dicours direct sont effectivement les signes de ponctuation et les temps utilisés. Si quelqu'un peut confirmer.....
avatar
clairebois
Modo
Modo

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par clairebois le Mar 13 Sep - 20:06

MozitaSo a écrit:ah ok donc ça veut dire qu'un texte qu 'il soit un discours ou un recit peut etre narratif, descriptif...etc c est ça?



Je le dirai plutôt dans le sens contraire (tatillonne va ) c'est-à-dire qu'un texte, qu'il soit narratif ou descriptif ou ??? peut aussi contenir des parties de discours (direct ou indirect)

Car à mon sens, le seul texte que l'on pourrait éventuellement assimiler à un discours serait une pièce de théâtre. Mais là, c'est ma conclusion perso donc pas à prendre au pied de la lettre.
avatar
Antoine
Admin par intérim
Admin par intérim

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par Antoine le Mar 13 Sep - 20:33

Je ne pense pas que pour les écrits, on ait besoin de catégoriser les différents types de texte (ou je me trompe?), pour les oraux par contre, c'est plus qu'utile. Les textes sont généralement composés de parties discours et de parties récit, bien que parfois il n'y ait que du discours et parfois que du récit.
avatar
Antoine
Admin par intérim
Admin par intérim

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par Antoine le Mar 13 Sep - 20:37

Je lui ai dit que Pierre est beau // Je lui ai dit que Pierre était beau.

Je dirais que la 2ème est plus correcte, c'est sûr. Mais mettre le fait que Pierre est beau au passé impliquerait qu'il ne l'est plus, donc garder le présent serait pas mal, je mettrais l'imparfait quand même, mais je pense qu'avec le présent ça doit passer quand même, mais je ne suis pas certain.
avatar
aminerale
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par aminerale le Mer 14 Sep - 11:34

Merci à vous pour cette petite révision Very Happy




Invité
Invité

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par Invité le Mer 14 Sep - 13:54


ça vous dit un petit travail d'analyse grammaticale????
Dans les extraits suivants, relevez classez et analysez toutes les propositions :


Extrait 1 :

Lorsqu'on fait un conte, c'est à
quelqu'un qui l'écoute ; et pour peu que le conte dure, il est rare que
le conteur ne soit pas interrompu quelquefois par son auditeur. Voilà
pourquoi j'ai introduit dans le récit qu'on va lire, et qui n'est pas un
conte ou qui est un mauvais conte, si vous vous en doutez, un
personnage qui fasse à peu près le rôle du lecteur ; et je commence.

Et vous concluez de là ? - Qu'un sujet
aussi intéressant devait mettre toutes les têtes en l'air, défrayer
pendant un mois tous les cercles de la ville ; y être tourné et retourné
jusqu'à l'insipidité, fournir à mille disputes, à vingt brochures au
moins et à quelques centaines de pièces de vers pour et contre ; et
qu'en dépit de toute la finesse, de toutes les connaissances, de tout
l'esprit de l'auteur, puisque son ouvrage n'a excité aucune fermentation
violente, il est médiocre, et très médiocre. - Mais il me semble que
nous lui devons pourtant une soirée assez agréable, et que cette lecture
a amené... - Quoi ? Une litanie d'historiettes usées qu'on se décochait
de part et d'autre et qui ne disaient qu'une chose connue de toute
éternité, c'est que l'homme et la femme sont deux bêtes très
malfaisantes. - Cependant l'épidémie vous a gagné, et vous avez payé
votre écot tout comme un autre. - C'est que bon gré, malgré qu'on en
ait, on se prête au ton donné ; qu'en entrant dans une société, on
arrange à la porte d'un appartement jusqu'à sa physionomie sur celles
qu'on voit ; qu'on contrefait le plaisant quand on est triste ; le
triste quand on serait tenté d'être plaisant ; qu'on ne veut être
étranger à quoi que ce soit ; que le littérateur politique ; que le
politique métaphysique ; que le métaphysicien moralise ; que le
moraliste parle finance ; le financier, belles-lettres ou géométrie ;
que, plutôt que d'écouter ou se taire, chacun bavarde de ce qu'il
ignore, et que tous s'ennuient par sotte vanité ou par politesse.

DIDEROT, « Ceci n’est pas un conte », Les deux amis de Bourbonne

Invité
Invité

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par Invité le Mer 14 Sep - 14:07

on peut mettre un code couleur pour les repérer:
dites moi si je me trompe dans les intitulés
proposition subordonnée relative
proposition subordonnée circonstancielle de temps
de manière
de moyen
de lieu

Invité
Invité

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par Invité le Mer 14 Sep - 14:16

scratch je suis nulle en grammaire:scratch: et les propositions principales:scratch:
avatar
Antoine
Admin par intérim
Admin par intérim

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par Antoine le Mer 14 Sep - 14:56

louchama a écrit:
ça vous dit un petit travail d'analyse grammaticale????
Dans les extraits suivants, relevez classez et analysez toutes les propositions :

Extrait 1 :

Lorsqu'on fait un conte, c'est à
quelqu'un qui l'écoute ; et pour peu que le conte dure, il est rare que
le conteur ne soit pas interrompu quelquefois par son auditeur(prop sub complétive)
. Voilà
pourquoi j'ai introduit dans le récit qu'on va lire, et qui n'est pas un
conte
ou qui est un mauvais conte, si vous vous en doutez(sub Circ de condition), un
personnage qui fasse à peu près le rôle du lecteur ; et je commence.

Et vous concluez de là ? - Qu'un sujet
aussi intéressant devait mettre toutes les têtes en l'air, défrayer
pendant un mois tous les cercles de la ville ; y être tourné et retourné
jusqu'à l'insipidité, fournir à mille disputes, à vingt brochures au
moins et à quelques centaines de pièces de vers pour et contre ; et
qu'en dépit de toute la finesse, de toutes les connaissances, de tout
l'esprit de l'auteur, puisque son ouvrage n'a excité aucune fermentation
violente(sub Circ de cause)
, il est médiocre, et très médiocre. - Mais il me semble que
nous lui devons pourtant une soirée assez agréable(complétive)
, et que cette lecture
a amené(complétive).
.. - Quoi ? Une litanie d'historiettes usées qu'on se décochait
de part et d'autre
et qui ne disaient qu'une chose connue de toute
éternité
, c'est que l'homme et la femme sont deux bêtes très
malfaisantes(complétive)
. - Cependant l'épidémie vous a gagné, et vous avez payé
votre écot tout comme un autre. - C'est que bon gré, malgré qu'on en
ait(sub circ de concession)
, on se prête au ton donné ; qu'en entrant dans une société, on
arrange à la porte d'un appartement jusqu'à sa physionomie sur celles
qu'on voit ; qu'on contrefait le plaisant quand on est triste ; le
triste quand on serait tenté d'être plaisant (ellipse du sujet et du verbe "on contrefait, donc subordonnées); qu'on ne veut être
étranger à quoi que ce soit ; que le littérateur politique ; que le
politique métaphysique ; que le métaphysicien moralise ; que le
moraliste parle finance ; le financier, belles-lettres ou géométrie ;
que, plutôt que d'écouter ou se taire, chacun bavarde de ce qu'il
ignore
, et que tous s'ennuient par sotte vanité ou par politesse.

DIDEROT, « Ceci n’est pas un conte », Les deux amis de Bourbonne


il y a aussi des propositions subordonnées complétives et d'autres subordonnées circonstancielles que celles proposées par louchama. La fin du texte, je ne suis pas sûr qu'il n'y ait pas quelques subordonnées de plus, la construction est particulière, découpage avec des points virgules et reprise des "que", pas super évident.
avatar
popsline
Modo
Modo

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par popsline le Mer 14 Sep - 17:01

Pensez aussi aux propositions principales, propositions coordonnées et juxtaposées. Wink

Invité
Invité

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par Invité le Mer 14 Sep - 18:48

justement au sujet des points virgule, est ce que c'est considéré comme une fin de phrase ou non?
dans mes souvenirs non mais là quand on fait l'analyse ça paraît oui
avatar
Antoine
Admin par intérim
Admin par intérim

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par Antoine le Mer 14 Sep - 20:38

Je n'avais pas vu qu'il fallait traiter toutes les propositions, j'ai la flemme de le faire ce soir.

Je pense que toutes les propositions de la fin peuvent être considérées comme des subordonnées, en raison de la présence des "que", et la principale serait "c'est". Mais je ne suis pas sûr du tout.

Piégeux cet exercice

Contenu sponsorisé

Re: questions d une n... en Grammaire.Merci

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 14 Nov - 23:48