sujet RYTHMES SCOLAIRES

Partagez

grouicnco
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: sujet RYTHMES SCOLAIRES

Message par grouicnco le Sam 9 Mai - 18:18

Non, c'est bien 4
avatar
Jools
Grand blablateur
Grand blablateur

Re: sujet RYTHMES SCOLAIRES

Message par Jools le Sam 9 Mai - 18:19

Donc c'est ce que vous diriez aux parents?
L'obligation d’assiduité?
avatar
rose889
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: sujet RYTHMES SCOLAIRES

Message par rose889 le Sam 9 Mai - 18:22

mathii31 a écrit:
rose889 a écrit:
Jools a écrit:
Bonjour,

Je ne suis bien évidemment pas dans la tête du jury, mais peut-être peut-on te poser des questions:
- sur la chronobiologie en lien avec les rythmes (si tu n'en as pas déjà parlé)
- sur l'organisation d'un emploi du temps en maternelle/élémentaire en lien avec les nouveaux rythmes scolaires (répartition des matières sur la journée, la semaine)
- sur des éventuelles interrogations ou réticences du parents par rapport aux rythmes (ex: un parent vous dit qu'il ne mettra pas son enfant à l'école le mercredi matin parce qu'il trouve que la semaine de 4 jours et demi n'est pas appropriée, que lui répondez-vous?)


Après, les questions peuvent aussi rebondir sur un point de ton oral, sur des manques théoriques éventuels par rapport au sujet, sur des situations pratiques de classe pour voir ta posture professionnelle éventuelle.

N'oublions pas non plus que ton oral est pour un concours de l'Education Nationale. Même si on ne doit pas nier les limites d'un sujet (la capacité d'analyse est importante), tu es invitée à être aussi en partie "en phase" avec la posture du Ministère à ce sujet à mon sens.

Sur eduscol et education.gouv tu as pas mal de pages au sujet des rythmes. Cela peut peut-être t'aider à nourrir ta réflexion. Wink

Je suis effectivement allée voir sur eduscol mais je trouve qu'ils répètent beaucoup de fois la même chose quand même.


"un parent vous dit qu'il ne mettra pas son enfant à l'école le mercredi matin parce qu'il trouve que la semaine de 4 jours et demi n'est pas appropriée, que lui répondez-vous?" : ouh c'est difficile car c'est son droit mais j'essaierais de le convaincre que c'est dans l'intérêt de son enfant en lui expliquant les bénéfices de la réforme...


Pour ce qui est de la manière de répartir les matières sur la journée et sur la semaine, avez- vous des ressources à lire à me suggérer pour que je puisse me faire une idée?

Re Wink

Pour la question sur les parents tu peux aussi t'orienter à l'oral sur la question de l'assiduité scolaire et la justification des absences des élèves même s'ils sont à l'école maternelle. A partir du moment où l'on inscrit son enfant à l'école, on s'engage en quelque sorte à ce qu'il la fréquente avec assiduité même à l'école maternelle. A partir de 4 demi-journées d'absence dans le mois sans justification ou motif valable, on se doit de réunir l'équipe éducative. Bien-sûr c'est une question délicate et l'on doit toujours favoriser le dialogue avec les parents.

Si je t'ai posé cette question, c'est parce qu'elle avait été posée dans mon groupe l'année dernière à l'ESPE par une formatrice en préparation de l'oral pro.

Dans les questions que l'on te pose, on cherche à voir ta posture professionnelle aussi, si tu es potentiellement capable d'agir en fonctionnaire de l'Etat de manière éthique et responsable, en conformité avec les recommandations du Ministère. En étant enseignant on a de la liberté mais au sein d'un cadre que l'on se doit de respecter. Le cadre c'est celui de l'institution.

Sur la répartition des matières, on favorise a priori les fondamentaux le matin de 9h à 11 heures, et à partir de 15 heures, et les activités moins "prenantes" en début d'après-midi. Tu auras plus de ressources à ce sujet en feuilletant des articles sur la chronobiologie par exemple (tu as des ressources à ce sujet sur certaines académies comme Grenoble, Lyon si mes souvenirs sont bons).

On peut aussi te renvoyer sur des questions concernant les temps périscolaires et le PEDT éventuellement.
Ce n'est pas 3 demi-journées d'absence ?

Pour être précis selon "vos droits publics":
"À partir de 3 demi-journées d'absences non justifiées dans le mois, l'équipe éducative est réunie. Le directeur peut alerter le service social de l'établissement afin d'évaluer la situation, qui peut aller jusqu'à une visite au domicile de la famille.

À partir de 4 demi-journées d'absences non justifiées dans le mois, le directeur convoque l'équipe éducative. Ensemble, ils recherchent l'origine du comportement de l'élève et proposent des mesures pour y remédier. Les responsables de l'élève sont ensuite convoqués pour signer le document récapitulant ces mesures.

Le directeur académique des services de l'Éducation nationale (Dasen) est informé."

avatar
Jools
Grand blablateur
Grand blablateur

Re: sujet RYTHMES SCOLAIRES

Message par Jools le Sam 9 Mai - 18:26

Et si les parents trouvent toujours une excuse pour justifier l'absence du mercredi matin?
Parce qu'à partir de quel moment une absence est- elle justifiée?... délicat
avatar
rose889
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: sujet RYTHMES SCOLAIRES

Message par rose889 le Sam 9 Mai - 18:27

Jools a écrit:Donc c'est ce que vous diriez aux parents?
L'obligation d’assiduité?

Personnellement je parlerais de l'assiduité, des avantages des nouveaux rythmes scolaires, des apprentissages qui se font aussi le mercredi matin même à l'école maternelle... Après, je préciserais que j'essayerai d'aborder cela avec les parents avec diplomatie (en entendant aussi les difficultés organisationnelles que cela peut engendrer) et, qu'en cas de difficulté, je me ferais aider par le directeur de l'école qui a aussi une fonction de "médiation" entre les enseignants et les parents.

Ensuite, je n'ai pas la science infuse non plus. Ce n'est qu'une approche de cette question, approche dont la formatrice nous avait parlé à ce sujet. Cela ne veut pas dire forcément que c'est ce que va attendre le jury ce jour-là à cet instant "t".
avatar
rose889
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: sujet RYTHMES SCOLAIRES

Message par rose889 le Sam 9 Mai - 18:30

Jools a écrit:Et si les parents trouvent toujours une excuse pour justifier l'absence du mercredi matin?
Parce qu'à partir de quel moment une absence est- elle justifiée?... délicat

Oui c'est délicat...

Selon "vos droits publics" là encore:
"Quelles sont les absences "autorisées" ?
Les seuls motifs légitimes d'absence sont :

la maladie de l'enfant (ou d'un de ses proches s'il est potentiellement contagieux),

une réunion solennelle de famille,

un empêchement causé par une difficulté accidentelle dans les transports,

l'absence temporaire des parents lorsque l'enfant les suit.

Quel qu'en soit le motif, l'absence doit être signalée auprès de l'administration de l'établissement scolaire.

À noter : un certificat médical ne peut être exigé que pour certaines maladies contagieuses."

Ensuite, si toutes les semaines le mercredi c'est un de ces motifs que la famille présente, on est en droit de se poser des questions, encore plus si ce n'est que le mercredi matin. Là encore, c'est une question de dialogue avec la famille à mon sens, si nécessaire avec le directeur.
avatar
Clownie
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: sujet RYTHMES SCOLAIRES

Message par Clownie le Sam 9 Mai - 23:51

Jools a écrit:
Bonjour,

Je ne suis bien évidemment pas dans la tête du jury, mais peut-être peut-on te poser des questions:
- sur la chronobiologie en lien avec les rythmes (si tu n'en as pas déjà parlé)
- sur l'organisation d'un emploi du temps en maternelle/élémentaire en lien avec les nouveaux rythmes scolaires (répartition des matières sur la journée, la semaine)
- sur des éventuelles interrogations ou réticences du parents par rapport aux rythmes (ex: un parent vous dit qu'il ne mettra pas son enfant à l'école le mercredi matin parce qu'il trouve que la semaine de 4 jours et demi n'est pas appropriée, que lui répondez-vous?)


Après, les questions peuvent aussi rebondir sur un point de ton oral, sur des manques théoriques éventuels par rapport au sujet, sur des situations pratiques de classe pour voir ta posture professionnelle éventuelle.

N'oublions pas non plus que ton oral est pour un concours de l'Education Nationale. Même si on ne doit pas nier les limites d'un sujet (la capacité d'analyse est importante), tu es invitée à être aussi en partie "en phase" avec la posture du Ministère à ce sujet à mon sens.

Sur eduscol et education.gouv tu as pas mal de pages au sujet des rythmes. Cela peut peut-être t'aider à nourrir ta réflexion. Wink

Je suis effectivement allée voir sur eduscol mais je trouve qu'ils répètent beaucoup de fois la même chose quand même.


"un parent vous dit qu'il ne mettra pas son enfant à l'école le mercredi matin parce qu'il trouve que la semaine de 4 jours et demi n'est pas appropriée, que lui répondez-vous?" : ouh c'est difficile car c'est son droit mais j'essaierais de le convaincre que c'est dans l'intérêt de son enfant en lui expliquant les bénéfices de la réforme...


Pour ce qui est de la manière de répartir les matières sur la journée et sur la semaine, avez- vous des ressources à lire à me suggérer pour que je puisse me faire une idée?
Attention, a partir du moment où l'enfant est inscrit, ce n'est plus son droit de sécher les cours hein Wink
Moi je lui expliquerai que à partir du moment où elle met son enfant à l'école publique, il y'a un contrat (certainement mentionné dans le réglement de l'école) qui oblige l'enfant à venir tous les jours. Il ne s'agit pas de cours "à la carte" et une absence systématique se verrait sanctionner si ce n'est volontairement, de fait, vu que l'enfant manquerait très exactement le cinquième des enseignements obligatoires et ne disposerait ni des connaissances, ni des compétences nécessaires à son passage en année supérieure.

Du reste, je lui rappellerai que si l'éducation est obligatoire, la méthode ne l'est pas et que si elle estime qu'il nuirait fondamentalement à l'enfant de suivre une semaine de 5 jours, elle reste libre d'inscrire son enfant en école sous contrat qui sont tenues d'assurer les mêmes programmes que les écoles publiques tout en restant libre sur les horaires (ou hors contrat mais sans garantie de ce qu'elle y trouvera en terme d'enseignement) voire de l'instruire elle même (sans faire sonner çà pour une insulte ou une menace).

Avec les fleurs mais on va quand meme pas se laisser emmerder 
Et puis en cas d'absence, je signale au chef d'établissement (c'est pour le pouvoir et les sanctions que je fais ce métier moi!)
avatar
rose889
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: sujet RYTHMES SCOLAIRES

Message par rose889 le Dim 10 Mai - 0:07

clownie a écrit:
Jools a écrit:
Bonjour,

Je ne suis bien évidemment pas dans la tête du jury, mais peut-être peut-on te poser des questions:
- sur la chronobiologie en lien avec les rythmes (si tu n'en as pas déjà parlé)
- sur l'organisation d'un emploi du temps en maternelle/élémentaire en lien avec les nouveaux rythmes scolaires (répartition des matières sur la journée, la semaine)
- sur des éventuelles interrogations ou réticences du parents par rapport aux rythmes (ex: un parent vous dit qu'il ne mettra pas son enfant à l'école le mercredi matin parce qu'il trouve que la semaine de 4 jours et demi n'est pas appropriée, que lui répondez-vous?)


Après, les questions peuvent aussi rebondir sur un point de ton oral, sur des manques théoriques éventuels par rapport au sujet, sur des situations pratiques de classe pour voir ta posture professionnelle éventuelle.

N'oublions pas non plus que ton oral est pour un concours de l'Education Nationale. Même si on ne doit pas nier les limites d'un sujet (la capacité d'analyse est importante), tu es invitée à être aussi en partie "en phase" avec la posture du Ministère à ce sujet à mon sens.

Sur eduscol et education.gouv tu as pas mal de pages au sujet des rythmes. Cela peut peut-être t'aider à nourrir ta réflexion. Wink

Je suis effectivement allée voir sur eduscol mais je trouve qu'ils répètent beaucoup de fois la même chose quand même.


"un parent vous dit qu'il ne mettra pas son enfant à l'école le mercredi matin parce qu'il trouve que la semaine de 4 jours et demi n'est pas appropriée, que lui répondez-vous?" : ouh c'est difficile car c'est son droit mais j'essaierais de le convaincre que c'est dans l'intérêt de son enfant en lui expliquant les bénéfices de la réforme...


Pour ce qui est de la manière de répartir les matières sur la journée et sur la semaine, avez- vous des ressources à lire à me suggérer pour que je puisse me faire une idée?
Attention, a partir du moment où l'enfant est inscrit, ce n'est plus son droit de sécher les cours hein Wink
Moi je lui expliquerai que à partir du moment où elle met son enfant à l'école publique, il y'a un contrat (certainement mentionné dans le réglement de l'école) qui oblige l'enfant à venir tous les jours. Il ne s'agit pas de cours "à la carte" et une absence systématique se verrait sanctionner si ce n'est volontairement, de fait, vu que l'enfant manquerait très exactement le cinquième des enseignements obligatoires et ne disposerait ni des connaissances, ni des compétences nécessaires à son passage en année supérieure.

Du reste, je lui rappellerai que si l'éducation est obligatoire, la méthode ne l'est pas et que si elle estime qu'il nuirait fondamentalement à l'enfant de suivre une semaine de 5 jours, elle reste libre d'inscrire son enfant en école sous contrat qui sont tenues d'assurer les mêmes programmes que les écoles publiques tout en restant libre sur les horaires (ou hors contrat mais sans garantie de ce qu'elle y trouvera en terme d'enseignement) voire de l'instruire elle même (sans faire sonner çà pour une insulte ou une menace).

Avec les fleurs mais on va quand meme pas se laisser emmerder 
Et puis en cas d'absence, je signale au chef d'établissement (c'est pour le pouvoir et les sanctions que je fais ce métier moi!)

Ou plutôt que ce qui est abordé le mercredi matin permet aussi à son enfant de construire des compétences nécessaires pour ses années scolaires futures (exemples à l'appui). On dit la même chose, mais avec la méthode "douce". C'est mon côté "diplomate".
avatar
Jools
Grand blablateur
Grand blablateur

Re: sujet RYTHMES SCOLAIRES

Message par Jools le Dim 10 Mai - 11:00

Merci pour vos réponses les filles! :)
J'y vois un peu plus clair.

Par contre question peut- être idiote mais si on fait intervenir les parents dans le cadre des APC, par exemple un parent qui donnerait des cours de cuisine aux enfants. En terme administratif, autorisation et légalité, qui y a t-il à faire?
avatar
rose889
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: sujet RYTHMES SCOLAIRES

Message par rose889 le Dim 10 Mai - 11:34

Jools a écrit:Merci pour vos réponses les filles! :)
J'y vois un peu plus clair.

Par contre question peut- être idiote mais si on fait intervenir les parents dans le cadre des APC, par exemple un parent qui donnerait des cours de cuisine aux enfants. En terme administratif, autorisation et légalité, qui y a t-il à faire?

Bonjour,

Pour les APC ce sont les enseignants qui les organisent et les mettent en oeuvre. C'est un temps de service obligatoire.

Si tu veux faire intervenir un parent on rentre selon moi dans le cadre des intervenants bénévoles. Si c'est ponctuel l'intervention est soumise à l'avis du directeur et le directeur en informe l'IEN de la circo'. Si c'est régulier, tu passes par le directeur, l'inspecteur de l'éducation nationale de la circo' et le directeur/directrice académique.

Dans tous les cas, il me semble important de dire à l'oral, que ce parent est là pour un éclairage technique particulier en lien avec un projet particulier. Néanmoins, c'est l'enseignant qui est toujours responsable de ses élèves, doit arrêter l'activité s'il y a un pb de sécurité, et reste responsable de la conception/mise en oeuvre du projet. L'intervenant n'est pas là pour "faire à la place de". Wink

Attention aussi aux intervenants en EPS et en arts visuels qui sont soumis à d'autres règles particulières.
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: sujet RYTHMES SCOLAIRES

Message par mathii31 le Dim 10 Mai - 11:40

rose889 a écrit:
Jools a écrit:Merci pour vos réponses les filles! :)
J'y vois un peu plus clair.

Par contre question peut- être idiote mais si on fait intervenir les parents dans le cadre des APC, par exemple un parent qui donnerait des cours de cuisine aux enfants. En terme administratif, autorisation et légalité, qui y a t-il à faire?

Bonjour,

Pour les APC ce sont les enseignants qui les organisent et les mettent en oeuvre. C'est un temps de service obligatoire.

Si tu veux faire intervenir un parent on rentre selon moi dans le cadre des intervenants bénévoles. Si c'est ponctuel l'intervention est soumise à l'avis du directeur et le directeur en informe l'IEN de la circo'. Si c'est régulier, tu passes par le directeur, l'inspecteur de l'éducation nationale de la circo' et le directeur/directrice académique.

Dans tous les cas, il me semble important de dire à l'oral, que ce parent est là pour un éclairage technique particulier en lien avec un projet particulier. Néanmoins, c'est l'enseignant qui est toujours responsable de ses élèves, doit arrêter l'activité s'il y a un pb de sécurité, et reste responsable de la conception/mise en oeuvre du projet. L'intervenant n'est pas là pour "faire à la place de".  Wink

Attention aussi aux intervenants en EPS et en arts visuels qui sont soumis à d'autres règles particulières.

Effectivement les APC font parti des heures obligatoires pour le PE. On peut mettre en place un APC pour organiser un projet par exemple, et dans ce cas là, est ce qu'un parent peut intervenir ?
avatar
rose889
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: sujet RYTHMES SCOLAIRES

Message par rose889 le Dim 10 Mai - 11:47

mathii31 a écrit:
rose889 a écrit:
Jools a écrit:Merci pour vos réponses les filles! :)
J'y vois un peu plus clair.

Par contre question peut- être idiote mais si on fait intervenir les parents dans le cadre des APC, par exemple un parent qui donnerait des cours de cuisine aux enfants. En terme administratif, autorisation et légalité, qui y a t-il à faire?

Bonjour,

Pour les APC ce sont les enseignants qui les organisent et les mettent en oeuvre. C'est un temps de service obligatoire.

Si tu veux faire intervenir un parent on rentre selon moi dans le cadre des intervenants bénévoles. Si c'est ponctuel l'intervention est soumise à l'avis du directeur et le directeur en informe l'IEN de la circo'. Si c'est régulier, tu passes par le directeur, l'inspecteur de l'éducation nationale de la circo' et le directeur/directrice académique.

Dans tous les cas, il me semble important de dire à l'oral, que ce parent est là pour un éclairage technique particulier en lien avec un projet particulier. Néanmoins, c'est l'enseignant qui est toujours responsable de ses élèves, doit arrêter l'activité s'il y a un pb de sécurité, et reste responsable de la conception/mise en oeuvre du projet. L'intervenant n'est pas là pour "faire à la place de".  Wink

Attention aussi aux intervenants en EPS et en arts visuels qui sont soumis à d'autres règles particulières.

Effectivement les APC font parti des heures obligatoires pour le PE. On peut mettre en place un APC pour organiser un projet par exemple, et dans ce cas là, est ce qu'un parent peut intervenir ?

Une question similaire avait été posée dans l'académie de Caen et voici la réponse:

"8. Dans le cadre des APC, une personne intervenante doit-elle avoir un agrément Education nationale ?
Les APC sont à considérer comme un temps de service des enseignants, au même titre que le temps de classe. De cela, lorsqu’un intervenant extérieur est sollicité, il est soumis aux règles actuelles d’autorisation et les documents à renseigner sont ceux actuellement utilisés.
Une question cependant : pourquoi ne pas faire de cette activité une activité périscolaire offerte à tous les élèves ? "

La réponse à ta question est donc oui a priori, mais l'intervenant est soumis aux mêmes règles que s'il intervenait sur du temps de classe de l'enseignant.
avatar
Jools
Grand blablateur
Grand blablateur

Re: sujet RYTHMES SCOLAIRES

Message par Jools le Dim 10 Mai - 12:28

D'accord donc si je comprend bien l'enseignant est là tout au long de l'APC pour "encadrer" l'intervenant c'est bien ça?
Il n'est donc pas possible d'avoir un groupe seul avec l'intervenant pendant que l'enseignant en gère un autre?
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: sujet RYTHMES SCOLAIRES

Message par mathii31 le Dim 10 Mai - 13:16

rose889 a écrit:
mathii31 a écrit:
rose889 a écrit:
Jools a écrit:Merci pour vos réponses les filles! :)
J'y vois un peu plus clair.

Par contre question peut- être idiote mais si on fait intervenir les parents dans le cadre des APC, par exemple un parent qui donnerait des cours de cuisine aux enfants. En terme administratif, autorisation et légalité, qui y a t-il à faire?

Bonjour,

Pour les APC ce sont les enseignants qui les organisent et les mettent en oeuvre. C'est un temps de service obligatoire.

Si tu veux faire intervenir un parent on rentre selon moi dans le cadre des intervenants bénévoles. Si c'est ponctuel l'intervention est soumise à l'avis du directeur et le directeur en informe l'IEN de la circo'. Si c'est régulier, tu passes par le directeur, l'inspecteur de l'éducation nationale de la circo' et le directeur/directrice académique.

Dans tous les cas, il me semble important de dire à l'oral, que ce parent est là pour un éclairage technique particulier en lien avec un projet particulier. Néanmoins, c'est l'enseignant qui est toujours responsable de ses élèves, doit arrêter l'activité s'il y a un pb de sécurité, et reste responsable de la conception/mise en oeuvre du projet. L'intervenant n'est pas là pour "faire à la place de".  Wink

Attention aussi aux intervenants en EPS et en arts visuels qui sont soumis à d'autres règles particulières.

Effectivement les APC font parti des heures obligatoires pour le PE. On peut mettre en place un APC pour organiser un projet par exemple, et dans ce cas là, est ce qu'un parent peut intervenir ?

Une question similaire avait été posée dans l'académie de Caen et voici la réponse:

"8. Dans le cadre des APC, une personne intervenante doit-elle avoir un agrément Education nationale ?
Les APC sont à considérer comme un temps de service des enseignants, au même titre que le temps de classe. De cela, lorsqu’un intervenant extérieur est sollicité, il est soumis aux règles actuelles d’autorisation et les documents à renseigner sont ceux actuellement utilisés.
Une question cependant : pourquoi ne pas faire de cette activité une activité périscolaire offerte à tous les élèves ? "

La réponse à ta question est donc oui a priori, mais l'intervenant est soumis aux mêmes règles que s'il intervenait sur du temps de classe de l'enseignant.
D'accord merci !! :) 
L'APC se fait uniquement en groupe ? Est ce que la classe entière peut participer à un APC qui organise un projet par exemple ?!
avatar
rose889
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: sujet RYTHMES SCOLAIRES

Message par rose889 le Dim 10 Mai - 13:36

Jools a écrit:D'accord donc si je comprend bien l'enseignant est là tout au long de l'APC pour "encadrer" l'intervenant c'est bien ça?
Il n'est donc pas possible d'avoir un groupe seul avec l'intervenant pendant que l'enseignant en gère un autre?

L'enseignant doit être présent tout au long de l'APC. Cela fait partie de ses heures obligatoires.

Il est possible d'avoir un groupe avec l'intervenant et un avec l'enseignant, mais:
- l'enseignant doit avoir la liste des élèves qui sont avec l'intervenant (et donner une liste aussi à l'intervenant) et où ils sont précisément
- les élèves, même avec l'intervenant, sont sous la responsabilité de l'enseignant
- l'enseignant reste donc responsable de la sécurité, de la conception et de la mise en oeuvre du projet, même sur la partie de l'intervenant => l'intervenant apporte un éclairage technique, une aide
avatar
rose889
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: sujet RYTHMES SCOLAIRES

Message par rose889 le Dim 10 Mai - 13:43

mathii31 a écrit:
rose889 a écrit:
mathii31 a écrit:
rose889 a écrit:
Jools a écrit:Merci pour vos réponses les filles! :)
J'y vois un peu plus clair.

Par contre question peut- être idiote mais si on fait intervenir les parents dans le cadre des APC, par exemple un parent qui donnerait des cours de cuisine aux enfants. En terme administratif, autorisation et légalité, qui y a t-il à faire?

Bonjour,

Pour les APC ce sont les enseignants qui les organisent et les mettent en oeuvre. C'est un temps de service obligatoire.

Si tu veux faire intervenir un parent on rentre selon moi dans le cadre des intervenants bénévoles. Si c'est ponctuel l'intervention est soumise à l'avis du directeur et le directeur en informe l'IEN de la circo'. Si c'est régulier, tu passes par le directeur, l'inspecteur de l'éducation nationale de la circo' et le directeur/directrice académique.

Dans tous les cas, il me semble important de dire à l'oral, que ce parent est là pour un éclairage technique particulier en lien avec un projet particulier. Néanmoins, c'est l'enseignant qui est toujours responsable de ses élèves, doit arrêter l'activité s'il y a un pb de sécurité, et reste responsable de la conception/mise en oeuvre du projet. L'intervenant n'est pas là pour "faire à la place de".  Wink

Attention aussi aux intervenants en EPS et en arts visuels qui sont soumis à d'autres règles particulières.

Effectivement les APC font parti des heures obligatoires pour le PE. On peut mettre en place un APC pour organiser un projet par exemple, et dans ce cas là, est ce qu'un parent peut intervenir ?

Une question similaire avait été posée dans l'académie de Caen et voici la réponse:

"8. Dans le cadre des APC, une personne intervenante doit-elle avoir un agrément Education nationale ?
Les APC sont à considérer comme un temps de service des enseignants, au même titre que le temps de classe. De cela, lorsqu’un intervenant extérieur est sollicité, il est soumis aux règles actuelles d’autorisation et les documents à renseigner sont ceux actuellement utilisés.
Une question cependant : pourquoi ne pas faire de cette activité une activité périscolaire offerte à tous les élèves ? "

La réponse à ta question est donc oui a priori, mais l'intervenant est soumis aux mêmes règles que s'il intervenait sur du temps de classe de l'enseignant.
D'accord merci !! :) 
L'APC se fait uniquement en groupe ? Est ce que la classe entière peut participer à un APC qui organise un projet par exemple ?!

Oui, l'APC se fait en groupes restreints (cf NOR : MENE1302761C
circulaire n° 2013-017 du 6-2-2013, MEN - DGESCO B3-3).

Après, rien ne t'empêche de monter un projet sur l'année et de faire passer sur ce projet en APC des petits groupes d'élèves sur plusieurs périodes. Ainsi, en fin de période 5, toute la classe peut avoir participé au projet (si les parents ont tous été d'accord pour les inscrire aux APC).

Pour te donner un exemple, quand j'étais contractuelle l'année dernière en CE2, j'avais fait un projet "sciences" en APC sur 4 périodes (un groupe de 6 élèves/période en APC), et j'avais ainsi pu faire passer une bonne partie de la classe sur ce projet. Nous avions ensuite fait un panneau/groupe pour communiquer notre projet à la fin de chaque période, et les avions rassemblés en fin d'année pour un affichage suivie d'une explication des élèves autres classes de l'école.
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: sujet RYTHMES SCOLAIRES

Message par mathii31 le Dim 10 Mai - 19:01

rose889 a écrit:
mathii31 a écrit:
rose889 a écrit:
mathii31 a écrit:
rose889 a écrit:

Bonjour,

Pour les APC ce sont les enseignants qui les organisent et les mettent en oeuvre. C'est un temps de service obligatoire.

Si tu veux faire intervenir un parent on rentre selon moi dans le cadre des intervenants bénévoles. Si c'est ponctuel l'intervention est soumise à l'avis du directeur et le directeur en informe l'IEN de la circo'. Si c'est régulier, tu passes par le directeur, l'inspecteur de l'éducation nationale de la circo' et le directeur/directrice académique.

Dans tous les cas, il me semble important de dire à l'oral, que ce parent est là pour un éclairage technique particulier en lien avec un projet particulier. Néanmoins, c'est l'enseignant qui est toujours responsable de ses élèves, doit arrêter l'activité s'il y a un pb de sécurité, et reste responsable de la conception/mise en oeuvre du projet. L'intervenant n'est pas là pour "faire à la place de".  Wink

Attention aussi aux intervenants en EPS et en arts visuels qui sont soumis à d'autres règles particulières.

Effectivement les APC font parti des heures obligatoires pour le PE. On peut mettre en place un APC pour organiser un projet par exemple, et dans ce cas là, est ce qu'un parent peut intervenir ?

Une question similaire avait été posée dans l'académie de Caen et voici la réponse:

"8. Dans le cadre des APC, une personne intervenante doit-elle avoir un agrément Education nationale ?
Les APC sont à considérer comme un temps de service des enseignants, au même titre que le temps de classe. De cela, lorsqu’un intervenant extérieur est sollicité, il est soumis aux règles actuelles d’autorisation et les documents à renseigner sont ceux actuellement utilisés.
Une question cependant : pourquoi ne pas faire de cette activité une activité périscolaire offerte à tous les élèves ? "

La réponse à ta question est donc oui a priori, mais l'intervenant est soumis aux mêmes règles que s'il intervenait sur du temps de classe de l'enseignant.
D'accord merci !! :) 
L'APC se fait uniquement en groupe ? Est ce que la classe entière peut participer à un APC qui organise un projet par exemple ?!

Oui, l'APC se fait en groupes restreints (cf NOR : MENE1302761C
circulaire n° 2013-017 du 6-2-2013, MEN - DGESCO B3-3)
.

Après, rien ne t'empêche de monter un projet sur l'année et de faire passer sur ce projet en APC des petits groupes d'élèves sur plusieurs périodes. Ainsi, en fin de période 5, toute la classe peut avoir participé au projet (si les parents ont tous été d'accord pour les inscrire aux APC).

Pour te donner un exemple, quand j'étais contractuelle l'année dernière en CE2, j'avais fait un projet "sciences" en APC sur 4 périodes (un groupe de 6 élèves/période en APC), et j'avais ainsi pu faire passer une bonne partie de la classe sur ce projet. Nous avions ensuite fait un panneau/groupe pour communiquer notre projet à la fin de chaque période, et les avions rassemblés en fin d'année pour un affichage suivie d'une explication des élèves autres classes de l'école.

D'accord merci !! :)
avatar
Marie
Admin
Admin

Re: sujet RYTHMES SCOLAIRES

Message par Marie le Dim 10 Mai - 19:13

Attention à ne pas faire dériver les discussions... le sujet était "Les rythmes scolaires" au départ...
avatar
Jools
Grand blablateur
Grand blablateur

Re: sujet RYTHMES SCOLAIRES

Message par Jools le Dim 10 Mai - 19:50

Marie a écrit:Attention à ne pas faire dériver les discussions... le sujet était "Les rythmes scolaires" au départ...

oui en effet et les filles tentaient de m'aider à répondre à la question 4 "comment l’école peut- elle associer les parents et la municipalité à la construction d’un temps éducatif de l’enfant cohérent ?" d'où les interrogations sur les parents, autant de précisions que j'apprécie car elles pourraient tout à fait m'être posées lors de mon exposé :)


Mais si d'autres personnes parmi vous veulent apporter un éclairage sur d'autres questions en particulier la question 3, je suis preneuse :)

Contenu sponsorisé

Re: sujet RYTHMES SCOLAIRES

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 8:14