Une question / jour en CSE

Partagez

Invité
Invité

Re: Une question / jour en CSE

Message par Invité le Jeu 21 Mai - 11:12

Je viens de voir l'heure, faut que je file à l'école mais je reviens pour écrire

Invité
Invité

Re: Une question / jour en CSE

Message par Invité le Jeu 21 Mai - 12:26

Je mange et je vous fais l'historique  Wink
avatar
farctus
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en CSE

Message par farctus le Jeu 21 Mai - 12:38

Pffffff sujet fastidieux.....clownie a bien parlé. D ailleurs si tu veux passer mon oral à ma place je serais tt à fait ok.....

Invité
Invité

Re: Une question / jour en CSE

Message par Invité le Jeu 21 Mai - 13:26

Je me suis mise à relire la lettre de Jules Ferry aux instituteurs de 1883...

Invité
Invité

Re: Une question / jour en CSE

Message par Invité le Jeu 21 Mai - 14:20

Alors petit retour historique:

La laïcité et l'Etat:

#Loi de séparation des Eglises et de l'Etat 9 décembre 1905.
Article premier: La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes, sous les seules restrictions éditées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public.
Article 2: La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte.

# Constitution du 4 octobre 1958:

Préambule:

               Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l'Homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu'ils sont définis par la Déclaration de 1789 confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946.
Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen: Art 5: La loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la société. Tout ce qui n'est pas défendu par la loi ne peut être empêché et nul ne peut être contraint à faire ce qu'elle n'ordonne pas.Art 10: Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre établi par la loi.
Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946: au lendemain de la victoire remportée par les peuples libres sur les régimes qui ont tenté d'asservir et de dégrader la personne humaine, le peuple français proclame à nouveau que tout être humain, sans distinction de race, de religion ni de croyance, possède des droits inaliénables et sacrés... Nul ne peut être lésé dans son travail ou son emploi, en raison de ses origines, de ses opinions ou de ses croyances. 
Article1: "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée."

La laïcité et   l'école:
#Loi relative à l'obligation et à la neutralité de 'enseignement primaire 28 mars 1882:
Article premier: l'enseignement primaire comprend: l'instruction morale et civique. L'art 23 de la loi du 25 mars 1850 est abrogé 5 cet article inscrivait "l'instruction morale et religieuse" dans le programme)
Art 2 : Les écoles primaires vaqueront un jour par semaine, en outre le dimanche, afin de permettre aux parents de faire donner, s'ils le désirent, à leurs enfants l'instruction religieuse, en dehors des édifices scolaires. L'enseignement religieux est facultatif dans les écoles privées.

# Loi Debré 1959:
L'article 1 de la loi Debré rappelle que la création d'un enseignement public est un devoir de l'Etat: "Suivant les principes définis dans la constitution, l'Etat assure aux enfants et adolescents dans les établissements publics d'enseignement la possibilité de recevoir un enseignement conforme à leurs aptitudes dans un égal respect de toutes les croyances [...] Il prend toutes les dispositions utiles pour assurer aux élèves de l'enseignement public la liberté des cultes et de l'instruction religieuse." Puis il définit et organise les rapports entre l'Etat et les établissements privés: "L'Etat proclame et respecte la liberté de l'enseignement et en garantit l'exercice aux établissements privé régulièrement ouverts [...] Dans les établissements privé qui ont passé un des contrats prévus, l'enseignement placé sous le régime du contrat est soumis au rôle de l'Etat. L'établissement , tout en conservant son caractère propre, doit donner cet enseignement dans le respect total de la liberté de conscience. Tous les enfants sans distinction d'origine, d'opinions ou de croyances y ont accès."

#Loi du 15 mars 2004 : " Dans les écoles, les collèges et les lycées publics, le port de signes ou de tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit."

#Circulaire du 18 mai 2004: "Les signes et tenues qui sont interdits sont ceux dont le port conduit à se faire immédiatement reconnaître par son appartenance religieuse tels que le voile islamique, quel que soit le nom qu'on lui donne, la kippa ou une croix de dimension manifestement excessive. La loi est rédigée de façon à pouvoir s'appliquer à toutes les religions et de manière à répondre à l'apparition de nouveaux signes, voir d'éventuelles tentatives de contournement de la loi. La loi ne remet pas en cause le droit des élèves de porter des signes religieux discrets."

Invité
Invité

Re: Une question / jour en CSE

Message par Invité le Jeu 21 Mai - 15:30

La laïcité et les élèves:

Dans le code de l'éducation on trouve les droits et obligations des élèves:

Sont proscrits les actes de pression, les provocations et le prosélytisme sous peine de sanction ou d'exclusion.Proscrits aussi les atteintes à la dignité humaine, au pluralisme, aux libertés des élèves ou de la communauté éducative, les comportements mettant en cause la santé ou la sécurité sont interdits es troubles apportés à l'ordre de l'établissement, au fonctionnement normal du service, au déroulement des activités d'enseignement et la perturbation du rôle éducatif de l'enseignant. 
Sont exigés le respect strict du contenu des programmes et de l'obligation d'assiduité.
avatar
Corsica
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en CSE

Message par Corsica le Jeu 21 Mai - 15:33

farctus a écrit:Pffffff sujet fastidieux.....clownie a bien parlé. D ailleurs si tu veux passer mon oral à ma place je serais tt à fait ok.....




moi moi moi I love you I love you I love you I love you I love you
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en CSE

Message par mathii31 le Jeu 21 Mai - 22:21

Réponses aux questions sur la laïcité : 




La laïcité est une valeur de la République.
 
Historique :  DDHC 1789 Article 10 »Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses » La DDHC est affichée obligatoirement dans les écoles.
 
Loi du 28 Mars 1882 (Jules Ferry) L’école devient laïque « école sans Dieu »  laïcisation du personnel (plus d’évêques qui viennent), plus d’enseignements religieux.
 
Texte le plus important : Loi du 9 Décembre 1905 : séparation DES Eglises et de l’Etat. La République se sépare de tout lien avec la religion.
 
Constitution de 1958 article 1er qui qualifie la République d’indivisible, LAIQUE, démocratique et sociale.
 
DONC beaucoup de sources mais pas de définition juridique de la laïcité. Elle repose cependant sur 3 valeurs indissociables : la liberté de conscience : permet à chaque citoyen de choisir sa vie spirituelle ou religieuse.
L’égalité en droit : interdit toute discrimination ou contrainte et la neutralité du pouvoir politique.
 
Loi du 15 Mars 2004 : Port de signes ou de tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit. SIGNES DISCRETS autorisés.
 « Cette interdiction de prosélytisme s'explique par le fait que les élèves, encore jeune, doivent bénéficier d'une protection particulière afin de garantir leur liberté de conscience à un âge où ils sont particulièrement influençables.
Cette protection contre le prosélytisme n'est d'ailleurs pas limité au domaine religieux puisque toute forme de démarchage commercial ou publicitaire ainsi que toute propagande politique sont également interdites. »




Ne s’appliquent pas aux profs : eux NEUTRALITE ABSOLUE dans le cadre de leurs fonctions. (en dehors ils font ce qu'ils veulent)
 


Pour les parents d’élèves : loi qui ne s’applique pas. Possible de s’appuyer sur la circulaire de Chatel de 2012 qui dit qu’il est possible de refuser le parent si prosélytisme (=imposer son avis, son point de vue). Mais la règle reste l’acceptation et le refus l’exception (Najat). Penser que sinon la sortie pourrait être annulée + avoir des bonnes relations avec les parents est important
Par contre mère intégralement voilée IMPOSSIBLE. Loi du 11 Octobre 2010 qui interdit la dissimulation du visage dans l’espace public. (si la mère se présente comme ça en début d’année de maternelle, lui demander dans une salle isolée de montrer son visage pour pouvoir lui remettre l’enfant + carte d'identité).
 
Ne pas oublier que le MEN publie chaque année les dates pour lesquelles une absence est possible. (Grandes fêtes religieuses qui ne correspondent pas à un jour de congé). Prendre les dispositions nécessaires pour qu’aucun examen ni aucune épreuve importante ne soient organisés ces jours là).




(EDIT : avec les nouvelles mesures prises par l'EN le 22/01 suite aux attentats de Charlie Hebdo, on peut lire en mesure 1 qu'il y aura des formateurs formés pendant 2 jours sur la laïcité au cours de l'année scolaire et qu'ils pourront ainsi répondre aux besoins de formation & d'accompagnement de leur pairs + des ressources pédagogiques nouvelles seront produites et mises à disposition des équipes éducatives et pédagogiques :
- des ressources sur la pédagogie de la laïcité et pour l’enseignement laïque du fait religieux
+ journée de la laïcité célébrée le 9 Décembre):


Dernière édition par mathii31 le Lun 1 Juin - 14:13, édité 4 fois
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en CSE

Message par mathii31 le Jeu 21 Mai - 22:24

Questions pour demain sur le handicap : loi de 1975 et de 2005, quels apports ? Quels principes ? Modalités de scolarisations ? Qu'est ce que les AESH ? La différenciation en classe ? Quel rôle pour le PE?
avatar
Corsica
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en CSE

Message par Corsica le Jeu 21 Mai - 22:26

On les exposé ce sujet là, et vu que ça me concerne perso, ça me touche Wink
avatar
rose889
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: Une question / jour en CSE

Message par rose889 le Jeu 21 Mai - 22:35

Désolée pour la laïcité mais c'est un sujet pas facile...
Bon courage pour le sujet de demain qui me parle un peu plus. C'était un des sujets d'entraînement à l'oral sur lequel j'étais passée à l espe.

Invité
Invité

Re: Une question / jour en CSE

Message par Invité le Jeu 21 Mai - 22:41

Allez parce que ca m'a bien réussi pour la dernière question, celle là aussi je me la tente sans filet ou fiche!

Loi de 1975: aucune idée^^
Si tu en parles, sans doute que c'est à cet époque qu'on a créé les écoles et les filières spécialisées (ime).

Loi de 2005: Loi pour l'égalité des chances et la participation citoyenne des personnes handicapées.
Elle vise à  doter les personnes handicapées des mêmes droits/ chances que les autres.
Le grand mot d'ordre est "l'inclusion"

=> Suppression des anciennes filières spécialisées pour inclure les personnes handicapées en classes normales (CLIS) chaque fois que celà était possible
=> les élèves handicapés ont un droit d'inscription de fait dans l'école la plus proche de leur domicile
=> création d'avs pour accompagner les personnes handicapées dans leur vie scolaire
=> transfert du suivi du dossier de la personne handicapée à la compétence de la MDPH. Un PPS est établi pour chaque élève handicapé et un référent désigné à la MDPH

Cette volonté d'inclusion a été réaffirmée dans la loi de refondation de l'école de 2013

L'AESH: 
Nouveau contrat depuis 2014: (accompagnateur des élèves en situation de handicap)
Au bout de 6 ans, ce contrat en cdd se transforme en contrat en cdi d'avs et permet ainsi une professionnalisation progressive des AVS.

La différenciation:
Prévoir pour un même cours plusieurs niveaux de difficultés pour s'adapter aux possibilités/ vitesses de chacun.
Ex, en sport, pour un parcours de course de durée où tout le monde devrait prévoir de courir le même temps, et effectuer le même nombre de tour de pistes, certains courront à l'intérieur du cercle et d'autres à l'exterieur.
L'exercice différencié comporte ainsi une partie obligatoire (tout le monde doit courir x minutes, et effectuer x tour de stades) et une partie facultative/ différente suivant les élèves (ceux qui courront à l'intérieur courront au final moins que ceux qui courrent à l'exterieur)

La différenciation est tout particulièrement indispensable en présence d'élèves handicapés dont il ne peut être attendu les mêmes performances que les autres élèves chaque fois que l'élève est gêné dans sa tache par le handicap (un paraplégique pourrait ainsi ne pas bénéficier d'enseignement différencié en maths, mais s'en verrait forcément proposer en sport)

Le rôle du PE est de considérer tous les élèves au même niveau et avec la même attention: celà ne veut pas dire passer le même temps avec chacun, mais s'assurer que chacun bénéficie de l'aide personnalisée qu'il requiert pour arriver au moins au niveau minimum attendu (la maitrise des compétences et connaissances du socle commun en fin de chaque pallier)
Il doit  ainsi adapter son enseignement en fonction des élèves dont il a la charge pour guarantir la réussite de chacun. En présence de personne handicapées, celà nécessite parfois des aménagements (matériel, thématiques, etc) auquel le PE est tenu.

Invité
Invité

Re: Une question / jour en CSE

Message par Invité le Ven 22 Mai - 9:09

Je me penche sur le sujet. Je le travaille ce matin et je viens répondre après.
avatar
rose889
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: Une question / jour en CSE

Message par rose889 le Ven 22 Mai - 19:27

Bonsoir,

Peut-être peut-on s'attendre éventuellement à des questions sur:
- l'AVS (différents types d'AVS, leur rôle et leurs missions, les conditions d'un bon partenariat PE/AVS pour mieux inclure l'élève en situation de handicap dans la classe...)
- le rôle du PE dans l'accompagnement de ces enfants en situation de handicap (ESS, collaboration avec l'AVS, adaptations pédagogiques possibles dans la classe pour favoriser les apprentissages...)
- les différentes manières de différencier (le temps, la longueur de l'exercice, les niveaux de difficultés par rapport à une compétence travaillée, l'aide par des outils de référence, les modalités différentes de réalisation de certaines taches (à l'oral, en dictée à l'adulte...), l'adaptation du support (textes à trous, texte agrandi, travail sur les interlignes, texte avec des repères visuo-spatiaux....)....)

avatar
moko29
Modo
Modo

Re: Une question / jour en CSE

Message par moko29 le Ven 22 Mai - 19:32

L'AESH: 
Nouveau contrat depuis 2014: (accompagnateur des élèves en situation de handicap)
Au bout de 6 ans, ce contrat en cdd se transforme en contrat en cdi d'avs et permet ainsi une professionnalisation progressive des AVS.


alors ça c'est valable que pour les avs qui ont des contrats assimilés à ceux des asen (aed dans d'autres acas) et c'est automatique si on en fait la demande (du coup, ce n'est plus trop automatique...) 90% des avs sont en cui, du coup 2 ans maxi donc pas de pérennisation de poste... on peut faire valoir ses acquis pour devenir aesh mais ya pas les fonds (par exemple, dans mon département, on est à - 2 postes créé...)


enfin ça m'étonnerait qu'on te pose la question 




bon je vais regarder la question du jour quand même...
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en CSE

Message par mathii31 le Ven 22 Mai - 22:16

Réponses questions sur le handicap: 




La loi du 30 Juin 1975 est une loi d’orientation en faveur des personnes handicapées. Cette loi définit 3 droits fondamentaux pour les personnes handicapées, enfants & adultes : le droit au travail, le droit à une garantie minimum de ressource par le biais de prestations et le droit à l’intégration scolaire et sociale.
 
Le point fort de cette loi en matière d’insertion concernait la création des commissions techniques d’orientation et de reclassement professionnel : les Cotorep (que la loi de 2005 a regroupé au sein des MDPH à partir de 2006).
 
Pour les élèves, avec cette loi l’obligation éducative en priorité en établissements scolaires ordinaires et si nécessaire en centres spécifiques d’éducation.
 
Déjà cette loi a pour objet l’intégration au maximum des personnes handicapés.
 
Vient ensuite la loi du 11 Février 2005 qui s’intitule loi pour l'égalité des chances et la participation citoyenne des personnes handicapées. Elle donne une définition du handicap : « Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant. »
 
2 principes : l’accessibilité avec un accès à tout pour tous (adaptation pédagogiques, accès à l’ensemble des locaux, mise aux normes des bâtiments scolaires par Collectivités territoriales qui devait se faire avant Février 2015 mais le gouvernement a décider de donner 3 à 9 ans supplémentaires pour les mises aux normes)
 
+ la compensation : plan personnalisé de compensation qui peut inclure un AVS




Cette loi complète ou renforce certaines dispositions des deux lois précédentes (1975 mais aussi 1987 mais pas d’apport sur la scolarité je crois celle-ci !)
Elle fait de la scolarisation des enfants handicapés une obligation. L’enfant a le droit d’être inscrit dans un établissement scolaire de référence + prise en charge par une équipe éducative compétente.




Scolarité qui doit se faire autant que possible en milieu ordinaire avec éventuellement un accompagnement ou une aide spécifique. Cette scolarisation va faire l’objet d’un PPS (projet personnel de suivi) qui servira de guide à l’enseignant référent (garant de la qualité, de la continuité de l’enseignement dispensé).
Pour chaque enfant des mesures individuelles de compensation sont décidées au niveau de la MDPH par la CDA commission des droits et de l’autonomie : accompagnement par un AVS, attribution de matériel spécifique, orientation en CLIS ou en établissement spécialisé.
Une équipe pluridisciplinaire évalue les besoins de chaque enfant, construit pour lui un parcours de formation dont les modalités dont dans le PPS (le propose à la CDA)
L’équipe de suivi, coordonnée par un enseignant référent assure la mise en œuvre et le suivi de ce PPS.
 
Donc favoriser la scolarisation en milieu ordinaire soit dans une classe classique soit CLIS (classe d’inclusion scolaire) (max 12 élèves présentant le même type d’handicap, 4 types de CLIS : CLIS 1 : troubles des fonctions cognitives ou mentales. CLIS 2 : handicap auditif, CLIS 3 : handicap visuel. CLIS 4 : handicap moteur).
Parfois cette scolarisation ordinaire n’est pas possible. Donc scolarisation en IME (institut médico éducatif) ou ITEP (institut thérapeutique, éducatif et pédagogique)
 
 
Moyens pour aider les élèves handicapés dans une classe : une aide individuelle par une AVS, du matériel pédagogique adapté (ex : matériel informatique adapté), apport du numérique pour mieux répondre aux besoins de l’élève, une collaboration entre enseignant référent (=enseignant spécialisé)- enseignant de classe et parents de l’élève.
 
+ Rose889 différenciation : « le temps, la longueur de l'exercice, les niveaux de difficultés par rapport à une compétence travaillée, l'aide par des outils de référence, les modalités différentes de réalisation de certaines taches (à l'oral, en dictée à l'adulte...), l'adaptation du support (textes à trous, texte agrandi, travail sur les interlignes, texte avec des repères visuo-spatiaux....)....) »
 
 
Rôle pour le PE : différenciation pédagogique
Dans le référentiel de compétence compétence 4 : « Prendre en compte la diversité des élèves ». - Adapter son enseignement et son action éducative à la diversité des élèves.
- Travailler avec les personnes ressources en vue de la mise en œuvre du « projet personnalisé de scolarisation » des élèves en situation de handicap.
 
(loi de refondation de l’école) Les AESH désignent les accompagnements des élèves en situation de handicap. Vers une professionnalisation : des CDI pour les AVS.
En résumé, tous les AVS sont appelés à devenir des AESH. Les AVS pourront au terme de leur contrat de 6 ans être recrutés comme AESH en CDI. Ils seront recrutés parmi les candidats titulaires d’un diplôme pro dans le domaine de l’aide à la personne.


Dernière édition par mathii31 le Lun 1 Juin - 14:13, édité 1 fois
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en CSE

Message par mathii31 le Ven 22 Mai - 22:18

Questions pour demain : Le parcours artistique et culturel : depuis quand ? Objectif ? Aide pour le construire ? son suivi ? + classe PAC : depuis quand ? que dire sur ces classes ? 

Invité
Invité

Re: Une question / jour en CSE

Message par Invité le Ven 22 Mai - 22:19

avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en CSE

Message par mathii31 le Ven 22 Mai - 22:22

Geeeec a écrit:
Avec plaisir !
Il y a encore plein de sujets en stock   Laughing

Invité
Invité

Re: Une question / jour en CSE

Message par Invité le Ven 22 Mai - 22:32

Oui et si peux de temps...  pale

D'ailleurs beaucoup de candidats ont le même sujet ou ils essayent de varier un max  à votre avis?
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en CSE

Message par mathii31 le Ven 22 Mai - 22:36

Geeeec a écrit:Oui et si peux de temps...  pale

D'ailleurs beaucoup de candidats ont le même sujet ou ils essayent de varier un max  à votre avis?
Oui effectivement peu de temps ... 
A Toulouse l'an dernier c'était 2-3 sujets par jour je crois!

Invité
Invité

Re: Une question / jour en CSE

Message par Invité le Ven 22 Mai - 22:44

D'accord, ça me donne une idée. Merci
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en CSE

Message par mathii31 le Sam 23 Mai - 10:06

J'ai commencé à mettre en avance les sujets que l'on allait avoir lors des prochains jours. Comme ça certains peuvent s'avancer et lire quelques trucs sur le sujet. Le but c'est de respecter les dates quand même, sinon ça va être tout mélangé ! ^^ Donc aujourd'hui : CULTURE !
avatar
bienzille
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: Une question / jour en CSE

Message par bienzille le Sam 23 Mai - 10:10

mathii31 a écrit:Merci Rose889 pour ta participation encore ! Je voulais savoir qui envisageait de participer plus tard ? J'ai l'impression de faire ça "pour rien"... même si je pense que ça m'aide quand même...
Encore merci pour ce super post!
ca rentre un peu en vous lisant
tu ne fais pas ça pour rien
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en CSE

Message par mathii31 le Sam 23 Mai - 10:14

bienzille a écrit:
mathii31 a écrit:Merci Rose889 pour ta participation encore ! Je voulais savoir qui envisageait de participer plus tard ? J'ai l'impression de faire ça "pour rien"... même si je pense que ça m'aide quand même...
Encore merci pour ce super post!
ca rentre un peu en vous lisant
tu ne fais pas ça pour rien
Avec plaisir ! ça prend du temps mais si ça sert c'est l'essentiel!  Very Happy
avatar
Sateen
Petit blablateur
Petit blablateur

Re: Une question / jour en CSE

Message par Sateen le Sam 23 Mai - 11:10

Je viens de relire tout le post et je le trouve top! Merci aux contributeurs et surtout à Mathi pour cette belle initiative...Mais ce cocktail imbuvable de jargon, sigles et acronymes...ça veut plus rentrer dans ma caboche:marteau:

Contenu sponsorisé

Re: Une question / jour en CSE

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 20 Aoû - 4:52