Une question / jour en EPS

Partagez

Clownie
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: Une question / jour en EPS

Message par Clownie le Lun 8 Juin - 23:02

mathii31 a écrit:Différences entre le terrien & le nageur : 

Pardon d'avance mais ca fait une semaine que j'attendais de la placer celle la 

avatar
Geeeeclaiclai
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: Une question / jour en EPS

Message par Geeeeclaiclai le Lun 8 Juin - 23:33

Je savais pas que tu avais de telles mains.
avatar
Clownie
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: Une question / jour en EPS

Message par Clownie le Mar 9 Juin - 0:43

C'est celles de l'homme de l'atlantide.
http://www.dailymotion.com/video/x70i4a_homme-de-l-atlantide-generique-de-l_creation

Aaaaah... souvenir souvenir, je regardais ca au déjeuner quand j'étais petit^^
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en EPS

Message par mathii31 le Mar 9 Juin - 8:20

affraid affraid lol! lol!
avatar
Geeeeclaiclai
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: Une question / jour en EPS

Message par Geeeeclaiclai le Mar 9 Juin - 8:53

Oh oui clownie, quel souvenir!
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en EPS

Message par mathii31 le Mar 9 Juin - 23:16

Est ce que je suis la seule à aller sur ce post maintenant ? Vu que beaucoup ont déjà passé leurs oraux ...

Situation d'immersion :


1)Jacques a dit : mettre menton sous l'eau, nez, front, visage entier...
2)Le filet des pêcheurs : des pêcheurs en ronde, des poissons qui passent sous les bras quand les pêcheurs baissent les bras poissons enfermés qui deviennent pêcheurs.
3)aller chercher des objets au fond de l'eau genre pêche au trésors
4) descendre avec perche ou cage aquatique
5) 1,2,3 soleil : à 3 mettre la tête sous l'eau
6) s'immerger pour prendre une info avec un camarade par exemple le camarade qui montre des doigts l'autre dois dire combien il en a montré
7) des cerceaux qui flottent
Cool passer sous fritte 
9) s'immerger quand on est dans un cerceau qui flotte. 

Vous en avez d'autres ??!
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en EPS

Message par mathii31 le Mar 9 Juin - 23:26

Démarquage : se libérer de la surveillance d'un adversaire, se débarrasser de sa pression de sa gêne. 
(pour les enfants : pas d'alignement entre le porteur de balle et un défenseur) 


Comment ? en changeant de direction, en changeant la vitesse de déplacement, en accélérant brusquement... 


Pour qu'il soit efficace il faut qu'il soit à distance de passe (si on est démarqué mais à l'autre bout du terrain bah voilà quoi !   Laughing Laughing), il faut aussi que ce soit vers la cible ! (éviter de se démarquer en arrière quoi) 


Pourquoi le démarquage ? 
Pour conserver la balle, construite la montée de la balle, ..


https://www.youtube.com/watch?v=AISWFg4v5PM
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en EPS

Message par mathii31 le Mer 10 Juin - 11:55

J'ai une question pour les PE et les autres! :) 
La circulaire du 7 Juillet 2011 dit que l'enseignement de la natation doit se faire en priorité en cycle 2 mais que ça peut commencer en GS.
Donc interdit en PS & MS ? 
avatar
...Perséphone...
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: Une question / jour en EPS

Message par ...Perséphone... le Mer 10 Juin - 13:00

mathii31 a écrit:Est ce que je suis la seule à aller sur ce post maintenant ? Vu que beaucoup ont déjà passé leurs oraux ...


pas du tout mathii [size=16]!!!!
je n'arrive pas trop à suivre tellement vous turbinez!
mes oraux sont la semaine pro et je pense qu'il y en a encore après moi ...
Bravo encore!

[/size]
avatar
Geeeeclaiclai
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: Une question / jour en EPS

Message par Geeeeclaiclai le Mer 10 Juin - 13:07

Si si Mathii je viens mais je me sens bien incapable de mettre quoi que ce soit tellement mes connaissances sont nulles. J'arrive à savoir des trucs au moins en lisant ici. Et moi je passe le 19 l'eps et cse.
avatar
PimprenL
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: Une question / jour en EPS

Message par PimprenL le Mer 10 Juin - 14:48

moi aussi j'apprends en venant lire ici, je suis trop à la ramasse pour participer mais ce post est super !
et je passe le 24...
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en EPS

Message par mathii31 le Mer 10 Juin - 16:23

Ok j'avais peur que tout le monde soit passé ! En attendant si quelqu'un a la réponse pour ma question sur la piscine...
avatar
Geeeeclaiclai
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: Une question / jour en EPS

Message par Geeeeclaiclai le Mer 10 Juin - 16:26

Pour la piscine mes deux filles ont effectivement commencé la piscine à l'école en GS. Mon fils cet année en MS n'y a pas été. Donc je confirme, rien avant la GS.
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en EPS

Message par mathii31 le Mer 10 Juin - 18:08

Petite question : Si un élève fait le ramadan au moment où s'organise un cross à l'école. 
Si l'enfant ne se sent pas bien, que faire ??

Si des PE ont déjà rencontré ce genre de situation ...
avatar
rose889
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: Une question / jour en EPS

Message par rose889 le Mer 10 Juin - 18:20

mathii31 a écrit:Petite question : Si un élève fait le ramadan au moment où s'organise un cross à l'école. 
Si l'enfant ne se sent pas bien, que faire ??

Si des PE ont déjà rencontré ce genre de situation ...

Le problème est que "ne se sentir pas bien" ou "faire un malaise" c'est quelque chose d'assez vaste en pratique. Le "que faire" dépend de la cause du malaise et des signes observés.

Je comprends que tu veux dire par là "donner à manger ou pas", mais donner à manger ne résout pas forcément le malaise, le fait de ne pas se sentir bien selon sa cause. Au niveau PSC1 (ce que l'on demande aux enseignants, mais même si tu as des niveaux de secourisme au-dessus c'est peu ou prou pareil), on n'a le droit de donner du sucre en morceaux que si la personne le demande, sur avis médical.

Si inconscience et respiration = LVA et PLS + alerte  
Si inconscience et absence de respiration = LVA, RCP et DAE le plus vite possible + alerte
Si conscience = mise au repos, interroger, observer et surveiller, et demander un avis médical

Après, lors des cross scolaires que j'ai pu voir, tu as des secouristes sur place qui interviennent notamment en cas de pépin.


Dernière édition par rose889 le Mer 10 Juin - 19:01, édité 1 fois
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en EPS

Message par mathii31 le Mer 10 Juin - 18:33

rose889 a écrit:
mathii31 a écrit:Petite question : Si un élève fait le ramadan au moment où s'organise un cross à l'école. 
Si l'enfant ne se sent pas bien, que faire ??

Si des PE ont déjà rencontré ce genre de situation ...

Le problème est que "ne se sentir pas bien" ou "faire un malaise" c'est quelque chose d'assez vaste en pratique. Le "que faire" dépend de la cause du malaise et des signes observés.

Je comprends que tu veux dire par là "donner à manger ou pas", mais donner à manger ne résout pas forcément le malaise, le fait de ne pas se sentir bien selon sa cause. Au niveau PSC1 (ce que l'on demande aux enseignants, mais même si tu as des niveaux de secourisme au-dessus c'est peu ou prou pareil), on n'a le droit de donner du sucre en morceaux que si la personne le demande, sur avis médical.

Si inconscience = LVA et PLS + alerte  
Si conscience = mise au repos, interroger, observer et surveiller, et demander un avis médical

Merci ! :) 
Est ce que le professeur doit en amont essayer de prévoir l'organisation du cross  ? je suppose que oui évidemment, mais au titre de la laïcité peux t'on me le reprocher ? puisque l'enseignement ne doit pas être rythmé en fonction d'une religion ? 
+ Peux t'on aménager le cross de cet élève ? par exemple lui autoriser plus de pauses que les autres élèves ? c'est de la différenciation mais sur critère religieux alors je ne sais pas...
avatar
rose889
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: Une question / jour en EPS

Message par rose889 le Mer 10 Juin - 18:53

Ma réponse serait...Euh....Demander au conseiller pédagogique EPS de sa circo ce que l'on peut faire?

De toute manière un cross scolaire demande une certaine organisation en amont, des formalités administratives à remplir... Personnellement, les cross auxquels j'ai assisté étaient avec l'USEP.
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en EPS

Message par mathii31 le Mer 10 Juin - 22:17

Merci Rose889, pas évident ...
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en EPS

Message par mathii31 le Mer 10 Juin - 22:20

un élève ralentit lors d'une course d'obstacles : 


problème possible il saute l'obstacle de façon verticale et il ne le franchit pas (en rasant l'obstacle) du coup perte de temps ! 
Donc prévoir en amont une zone d'impulsion qui permet de faire un franchissement rasant d'obstacle.
+ prévoir que l'élève tombe à chaque fois sur son pied d'appel lors de la zone de la zone d'impulsion. 
Si problème affectif, peur de se prendre l'obstacle peut être diminuer la hauteur.. 
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en EPS

Message par mathii31 le Mer 10 Juin - 22:41

Qu'est ce que le centre de gravité en gym ?


C'est le centre des poids = centre des masses.
Pas situé à un endroit fixe dans le corps : varie selon les postures car modification permanente de la répartition des masses. Peut même être en dehors du corps (ex faire un pont).
Intérêt de sa connaissance : sa position permet de déterminer un état d'équilibre ou de déséquilibre. 
avatar
Geeeeclaiclai
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: Une question / jour en EPS

Message par Geeeeclaiclai le Mer 10 Juin - 22:47

oh je ne me souvenais plus du tout de ça pour le centre de gravité. Le peu que je fais c'est de te lire Mathii alors merci
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en EPS

Message par mathii31 le Mer 10 Juin - 22:52

La circulaire de 2004 sur l'enseignement de l'EPS


"Les enseignants d’EPS sont des utilisateurs privilégiés de ces équipements dont la construction et l’entretien relèvent de la responsabilité de la collectivité propriétaire et de l’établissement gestionnaire. Toutefois, les enseignants doivent veiller, en signalant au gestionnaire toute défectuosité, à ce que ces équipements restent en bon état d’utilisation."


"La pratique de l’éducation physique nécessite le port d’une tenue adaptée qui doit être revêtue avant la séance et enlevée à la fin. Par ailleurs, l’éducation à la santé passe par l’acquisition de comportements d’hygiène nécessitant un minimum de soins corporels après l’effort. La mixité des classes, la préservation de l’intimité nécessitent des vestiaires séparés par sexe. Si ce n’est pas le cas, il appartiendra à l’enseignant d’adopter la solution la mieux adaptée à la situation particulière. Le temps passé dans les vestiaires, hors de la présence de l’adulte, doit être suffisant pour permettre le changement de tenue, sans empiéter de manière excessive sur le temps de travail. Il faut aussi prendre conscience que les vestiaires peuvent être le lieu de comportements agressifs, voire de maltraitance. C’est afin d’éviter toute dérive (chahut, rixe, élèves prenant du retard…) que l’intervention de l’enseignant à l’intérieur du vestiaire peut s’avérer indispensable. En effet, il est de sa responsabilité d’assurer la sécurité de tous les élèves et de garantir les conditions d’enseignement."


"L’organisation pédagogique doit également prendre en compte les différences interindividuelles qui résultent de l’hétérogénéité des classes, réalité générale du fonctionnement de l’institution scolaire. Les écarts de poids, de taille, d’âge, mais aussi les incapacités occasionnelles ou permanentes ainsi que les différences entre élèves de sexes différents peuvent constituer des sources potentielles de risques lors de la manipulation d’objets ou de déplacements pouvant entraîner chocs et collisions. C’est par un traitement didactique des activités que l’enseignant prend en compte ces différences dans la conception, la mise en place et la conduite des séquences, en veillant à ce qu’elles ne produisent pas des comportements d’exclusion volontaires ou subis générateurs de risques potentiels."


"En éducation physique et sportive, les contacts corporels entre les élèves ainsi qu’entre eux et l’enseignant sont une constante. Ils ont pu donner lieu à des interprétations conduisant à des mises en cause de certains professeurs, alors qu’ils résultent le plus souvent d’actes d’intervention directe de l’enseignant envers un ou des élèves en vue d’assurer leur sécurité ou la réussite de leurs apprentissages."


" Ces contacts sont nécessaires et sont explicables par la mise en jeu de sa responsabilité en cas d’accident. En effet, ne pas apporter une aide ou une parade pourrait constituer une défaillance dans l’intervention pédagogique et donner lieu à un dommage corporel important"
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en EPS

Message par mathii31 le Mer 10 Juin - 22:53

Geeeec a écrit:oh je ne me souvenais plus du tout de ça pour le centre de gravité. Le peu que je fais c'est de te lire Mathii alors merci
C'est déjà ça ! 
J'y arrive plus trop non plus en ce moment, mais il faut persévérer...Et le peu qu'on fait permet d'avancer !
avatar
Geeeeclaiclai
Blablateur bavard
Blablateur bavard

Re: Une question / jour en EPS

Message par Geeeeclaiclai le Mer 10 Juin - 22:57

J'espère juste avoir beaucoup de chance, de jugeote et un bon jury. Pour les connaissances je passe mon tour 
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en EPS

Message par mathii31 le Jeu 11 Juin - 8:57

Un petit point sur les programmes de 2015 de maternelle : 

Agir, s'exprimer, comprendre à travers l'activité physique : 


La pratique d'activités physiques & artistique contribue au développement moteur, sensoriel, affectif, intellectuel et relationnel des enfants. 
Imaginaire + éprouver des sensations, des émotions nouvelles. Affiner les habiletés motrices, maîtriser de nouveaux équilibres. Aident à construire leur latéralité, l'image orientée de leur propre corps et mieux se situer dans l'espace & le temps. Développer la coopération dans le respect de la différence + contribue à la socialisation. Lutter contre les stéréotypes et contribuent à la construction de l'égalité F-G. Participent à l'éducation à la santé : éprouver le plaisir du mouvement + mieux connaître leur corps & le respecter. 


2.1. Objectifs visés et éléments de progressivité : À leur arrivée à l’école maternelle, tous les enfants ne sont pas au même niveau de développement moteur. Ils n’ont pas réalisé les mêmes expériences corporelles et celles-ci ont pris des sens différents en fonction des contextes dans lesquels elles se sont déroulées. Le choix des activités physiques variées, prenant toujours des formes adaptées à l’âge des enfants, relève de l’enseignant, dans le cadre d’une programmation de classe et de cycle pour permettre d’atteindre les quatre objectifs caractéristiques de ce domaine d’apprentissage. Le besoin de mouvement des enfants est réel. Il est donc impératif d'organiser une séance quotidienne (de trente à quarante cinq minutes environ, selon la nature des activités, l'organisation choisie, l'intensité des actions réalisées, le moment dans l'année, les comportements des enfants…). Ces séances doivent être organisées en cycles de durée suffisante pour que les enfants disposent d’un temps qui garantisse une véritable exploration et permette la construction de conquêtes motrices significatives.





Agir dans l’espace, dans la durée et sur les objets :  Peu à peu, parce qu’il est sollicité par l’enseignant pour constater les résultats de ses actions, l’enfant prend plaisir à s’investir plus longuement dans les situations d’apprentissage qui lui sont proposées. Il découvre la possibilité d’enchaîner des comportements moteurs pour assurer une continuité d’action (prendre une balle, puis courir pour franchir un obstacle, puis viser une cible pour la faire tomber, puis repartir au point de départ pour prendre un nouveau projectile…). Il apprend à fournir des efforts dans la duréeà chercher à parcourir plus de distance dans un temps donné (« matérialisé » par un sablier, une chanson enregistrée…). En agissant sur et avec des objets de tailles, de formes ou de poids différents (balles, ballons, sacs de graines, anneaux…), l’enfant en expérimente les propriétés, découvre des utilisations possibles (lancer, attraper, faire rouler…), essaie de reproduire un effet qu’il a obtenu au hasard des tâtonnements. Il progresse dans la perception et l’anticipation de la trajectoire d’un objet dans l’espace qui sont, même après l’âge de cinq ans, encore difficiles.




Adapter ses équilibres et ses déplacements à des environnements ou des contraintes variés : Certains des plus jeunes enfants ont besoin de temps pour conquérir des espaces nouveaux ou s’engager dans des environnements inconnus. D’autres, au contraire, investissent d’emblée les propositions nouvelles sans appréhension mais également sans conscience des risques potentiels. Dans tous les cas, l’enseignant amène les enfants à découvrir leurs possibilités, en proposant des situations qui leur permettent d’explorer et d’étendre (repousser) leurs limites. Il les invite à mettre en jeu des conduites motrices inhabituelles (escalader, se suspendre, ramper…), à développer de nouveaux équilibres (se renverser, rouler, se laisser flotter…), à découvrir des espaces inconnus ou caractérisés par leur incertitude (piscine, patinoire, parc, forêt…). Pour les enfants autour de quatre ans, l’enseignant enrichit ces expérimentations à l’aide de matériels sollicitant l’équilibre (patins, échasses…), permettant de nouveaux modes de déplacement (tricycles, draisiennes, vélos, trottinettes…). Il attire l’attention des enfants sur leur propre sécurité et celle des autres, dans des situations pédagogiques dont le niveau de risque objectif est contrôlé par l'adulte.



Communiquer avec les autres au travers d’actions à visée expressive ou artistique :  Les situations proposées à l’enfant lui permettent de découvrir et d’affirmer ses propres possibilités d’improvisation, d’invention et de création en utilisant son corps. L’enseignant utilise des supports sonores variés (musiques, bruitages, paysages sonores…) ou, au contraire, développe l’écoute de soi et des autres au travers du silence. Il met à la disposition des enfants des objets initiant ou prolongeant le mouvement (voiles, plumes, feuilles…), notamment pour les plus jeunes d’entre eux. Il propose des aménagements d’espace adaptés, réels ou fictifs, incitent à de nouvelles expérimentations. Il amène à s’inscrire dans une réalisation de groupe. L’aller-retour entre les rôles d’acteurs et de spectateurs permet aux plus grands de mieux saisir les différentes dimensions de l’activité, les enjeux visés, le sens du progrès. L’enfant participe ainsi à un projet collectif qui peut être porté au regard d’autres spectateurs, extérieurs au groupe classe.  





Collaborer, coopérer, s’opposer : Pour le jeune enfant, l’école est le plus souvent le lieu d’une première découverte des jeux moteurs vécus en collectif. La fonction de ce collectif, l’appropriation de différents modes d’organisation, le partage du matériel et la compréhension des rôles nécessitent des apprentissages. Les règles communes (délimitations de l’espace, but du jeu, droits et interdits …) sont une des conditions du plaisir de jouer, dans le respect des autres. Pour les plus jeunes, l’atteinte d’un but commun se fait tout d’abord par l’association d’actions réalisées en parallèle, sans réelle coordination. Il s’agit, dans les formes de jeu les plus simples, de comprendre et de s’approprier un seul rôle. L’exercice de rôles différents instaure les premières collaborations (vider une zone des objets qui s’y trouvent, collaborer afin de les échanger, les transporter, les ranger dans un autre camp…). Puis, sont proposées des situations dans lesquelles existe un réel antagonisme des intentions (dérober des objets, poursuivre des joueurs pour les attraper, s’échapper pour les éviter…) ou une réversibilité des statuts des joueurs (si le chat touche la souris, celle-ci devient chat à sa place…). D’autres situations ludiques permettent aux plus grands d’entrer au contact du corps de l’autre, d’apprendre à le respecter et d’explorer des actions en relation avec des intentions de coopération ou d’opposition spécifiques (saisir, soulever, pousser, tirer, immobiliser…). Que ce soit dans ces jeux à deux ou dans des jeux de groupe, tous peuvent utilement s’approprier des rôles sociaux variés : arbitre, observateur, responsable de la marque ou de la durée du jeu. 





2.2. Ce qui est attendu des enfants en fin d’école maternelle : Courir, sauter, lancer de différentes façons, dans des espaces et avec des matériels variés, dans un but précis. - Ajuster et enchaîner ses actions et ses déplacements en fonction d’obstacles à franchir ou de la trajectoire d’objets sur lesquels agir. - Se déplacer avec aisance dans des environnements variés, naturels ou aménagés. - Construire et conserver une séquence d’actions et de déplacements, en relation avec d’autres partenaires, avec ou sans support musical. - Coordonner ses gestes et ses déplacements avec ceux des autres, lors de rondes et jeux chantés. - Coopérer, exercer des rôles différents complémentaires, s’opposer, élaborer des stratégies pour viser un but ou un effet commun.
avatar
mathii31
Blablateur professionnel
Blablateur professionnel

Re: Une question / jour en EPS

Message par mathii31 le Jeu 11 Juin - 9:01

J'ai essayé de mettre en gras ce que je trouve important!

Contenu sponsorisé

Re: Une question / jour en EPS

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 14:10