Vive le CRPE... ou pas !

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Bon plan achat en duo : 2ème robot cuiseur ...
Voir le deal
600 €

+2
Emi1702
Marine-
6 participants

    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    avatar
    Invité
    Invité


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par Invité Ven 3 Mai - 15:41

    Je lis et relis ma grammaire et je me demandais au sujet de la subordonnée complétive, si l'on pouvait affirmer qu'elle peut être systématiquement remplacée par un nom ou un groupe nominal et que c'est à ça qu'on la reconnait?

    Ex : j'attends qu'il vienne > J'attends sa venue
    J'aimerais que les résultats arrivent > J'aimerais leur arrivée

    En ce qui concerne la subordonnée conjonctive, peut-on affirmer qu'elle est reconnaissable au fait qu'elle complète le verbe de la principale et n'a aucune autre fonction dans la phrase? Je m'embrouille un petit peu et je confonds complétive et conjonctive je crois...

    scratch
    Marine-
    Marine-
    Blablateur professionnel
    Blablateur professionnel


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par Marine- Ven 3 Mai - 15:56

    En fait, il y a deux types de conjonctives:
    - la subordonnée conjonctive complétive qui complète un verbe
    - la subordonnée conjonctive circonstancielle

    La complétive vient compléter un verbe, elle a souvent une fonction de COD "J'attends qu'il vienne", elle peut aussi être COI.
    La subordonnée conjonctive circonstancielle a pour fonction "complément circonstanciel (de cause, de conséquence, de condition...).
    avatar
    Invité
    Invité


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par Invité Ven 3 Mai - 15:57

    Les propositions subordonnées qui complètent un verbe sont des conjonctives. On retrouve deux types de conjonctives: les complétives et les circonstancielles. On peut effectivement remplacer la complétive par un groupe nominal.
    Je t'insère un lien!
    http://www.espacefrancais.com/les-propositions-subordonnees/#Les-propositionssubordonnesconjonctives
    avatar
    Invité
    Invité


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par Invité Sam 4 Mai - 21:39

    bonjour,

    je viens de faire l'epreuve de français du sujet n°1 de sept 2012, mais je n'ai pas la correction, voilà ce que j'ai trouvé :

    question 1 , analyser les propositions :
    si.... clavier : proposition subordonnée conjonctive circonstancielle, fonction : CC de condition
    la connexion...esprit : proposition principale
    j'ai tendance : proposition principale
    à croire : proposition subordonnée infinitive conjonctive completive, fonction : COI de "ai tendance"
    que...ordinateur : proposition subordonnée interrogative indirecte, fonction : COD de "croire"
    le...message : proposition indépendante
    c'est...serviteur : proposition indépendante

    question 2, j'ai fait un tableau avec par colonne :
    adj type d'adj nom auquel il se rapporte accord fonction
    pour la fonction, j'ai mis soit épithète soit attribut soit en apposition, pour "acquises" la fonction est bien "en apposition", j'ai un doute sur ma réponse....

    si vous pouvez me dire ce que vous en pensez, merci Very Happy
    Marine-
    Marine-
    Blablateur professionnel
    Blablateur professionnel


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par Marine- Sam 4 Mai - 22:42

    Alors Soso, je viens de te proposer une correction.
    Grammaire: pour te faciliter la tâche, tu peux classer les propositions ainsi:
    1. Les propositions indépendantes
    Les deux propositions indépendantes de l'extrait sont juxtaposées: "Le média n'est pas le message,
    c'est un serviteur."
    Toutes deux contiennent un verbe et un sujet, ainsi que des attributs du sujet.
    2. Les propositions principales
    Dans la première phrase, la proposition « la connexion organique se serait faite entre cet éventail horizontal et mon esprit, et non pas entre la crispation oblique de la main sur un objet et mon esprit » est une proposition principale dont le verbe noyau est « (se) faire » (au conditionnel passé).
    Dans la deuxième phrase, « J'ai tendance à croire » est une proposition principale suivie d'une subordonnée, et dont le verbe est « avoir » (au présent de l'indicatif).
    3. Les propositions subordonnées
    Les deux propositions subordonnées de l'extrait sont conjonctives : elles sont introduites respectivement par les conjonctions de subordination « si » et « que » :
    -"si j'avais appris à quatre ans à me servir à dix doigts d'un clavier": PS Circonstancielle, CC de condition
    - "que j'aurais écrit la même chose, directement sur ordinateur": PS Complétive, COD du verbe "croire"
    Pour qu'un verbe puisse faire d'une phrase une proposition, il faut que ce verbe soit conjugué.

    Pour la question d'orthographe, j'aurais fait un classement avec:
    - adjectifs qualificatifs: noir (épithète),premiers (adjectif numéral ordinal, épithète ici), organiques (attribut du sujet), sophistiquées (idem), nécessaires (idem), naturelles (attribut du sujet)
    - adjectifs verbaux: volantes (épithète),pensant (épithète), agissant (épithète)
    - participes passés: rodées (attribut du sujet), acquises,
    Je ne l'ai pas fait ici mais à chaque fois il faut préciser le genre et le nombre et rappeler les verbes d'accord (avec les auxiliaires pour les temps composés, en genre et en nombre avec le nom pour les adjectifs...).

    Il n'y a pas d'adjectifs en apposition ici, même s'il y a une virgule. En effet, ils sont précédés par le verbe (si tu supprimes tous ceux qui se trouvent avant).
    Exemple d'adjectif apposé: La fille, gentille, espérait cette glace à la fraise.

    avatar
    Invité
    Invité


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par Invité Dim 5 Mai - 13:54

    @Marine et Minagirl : Merci beaucoup pour vos explications... effectivement, de savoir qu'une complétive peut être conjonctive simplifie l'ensemble :)
    Marine-
    Marine-
    Blablateur professionnel
    Blablateur professionnel


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par Marine- Dim 5 Mai - 16:31

    En fait la complétive est une conjonctive. Puisqu'il y a des conjonctives complétives et des conjonctives circonstancielles.
    Emi1702
    Emi1702
    Blablateur professionnel
    Blablateur professionnel


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par Emi1702 Dim 5 Mai - 16:51

    ça dépend des bouquins de Grammaire : Pellat ne parle que de complétives et circonstancielle tandis que Tomassonne emploie les termes "conjontive complétive" et "conjontive circonstancielle"
    Marine-
    Marine-
    Blablateur professionnel
    Blablateur professionnel


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par Marine- Dim 5 Mai - 19:11

    Oui mais ça fait partie des "conjonctives". Je n'en démords pas, c'était mon programme de fac l'an passé.
    avatar
    Invité
    Invité


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par Invité Dim 5 Mai - 20:02


    merci marine pour tes réponses, Surbordonnée complétive / conjonctive - gné 3554500131

    tu vas dire que je cherche la petite bête, mais je viens de me rendre compte que pour "acquises" c'est dans subordonnée relative : les techniques que notre corps a acquises, c'est comme par ex "les fleurs que je lui ai offertes" !! C'est pas un adj alors !!!
    Marine-
    Marine-
    Blablateur professionnel
    Blablateur professionnel


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par Marine- Dim 5 Mai - 20:11

    Non ce n'est pas un adjectif mais regarde bien je l'ai classé dans participe passé et non pas dans adjectif.
    avatar
    Invité
    Invité


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par Invité Dim 5 Mai - 21:46

    marine,

    oui oui tu as bien raison,
    j ai regardé a nouveau le sujet, et c'est bien marqué les "termes", quand j'ai fait l'exercice j'avais supposé qu'ils étaient tous adj!! Et bah non...J'ai compris mon erreur Surbordonnée complétive / conjonctive - gné 692798

    a plus


    avatar
    Invité
    Invité


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par Invité Lun 6 Mai - 13:54

    Marine, vu que tu as l'air calée je me permets de poser une question sur un point de détail: pourquoi as-tu séparé "sophistiquées" et "rodées"? Quelle distinction fais-tu?
    M
    Marine-
    Marine-
    Blablateur professionnel
    Blablateur professionnel


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par Marine- Jeu 9 Mai - 21:52

    Parce que pour moi l'adjectif "sophistiquées" n'était pas construit avec un verbe, sauf qu'après vérification "sophistiquer" est bien un verbe, on peut donc mettre "rodées" et "sophistiquées" dans la catégorie "adjectif verbal".
    avatar
    Invité
    Invité


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par Invité Mer 27 Nov - 13:41

    je dépoussière ce sujet étant dans les propositions subordonnées Surbordonnée complétive / conjonctive - gné 692798


    Notre prof à l'IUFM lui distingue les 
    - complétives (COD, COI)
    - conjonctives (CC temps, cause, conséquence, conditions, opposition/concession, but, comparaison)
    - compléments du comparatif (CC de comparaison, mais qui ont leur nature et leur fonction propre)
    - compléments du superlatif (idem)

    il dit qu'il faut éviter de parler de propositions subordonnées conjonctives complétive, et dire conjonctive (fonction CC) ou complétive (fonction COD, COI) car si par inadvertance on s'emmêle les pinceaux, le correcteur peut penser que c'est parce qu'on en maîtrise pas la notion. Alors que dans le cas où on dit complétive ou conjonctive, c'est clair et net.

    vouala Surbordonnée complétive / conjonctive - gné 22658
    virginie62
    virginie62
    Blablateur en or
    Blablateur en or


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par virginie62 Mar 4 Mar - 19:21

    Marine- a écrit:Alors Soso, je viens de te proposer une correction.
    Grammaire: pour te faciliter la tâche, tu peux classer les propositions ainsi:
    1. Les propositions indépendantes
    Les deux propositions indépendantes de l'extrait sont juxtaposées: "Le média n'est pas le message,
    c'est un serviteur."
    Toutes deux contiennent un verbe et un sujet, ainsi que des attributs du sujet.
    2. Les propositions principales
    Dans la première phrase, la proposition « la connexion organique se serait faite entre cet éventail horizontal et mon esprit, et non pas entre la crispation oblique de la main sur un objet et mon esprit » est une proposition principale dont le verbe noyau est « (se) faire » (au conditionnel passé).
    Dans la deuxième phrase, « J'ai tendance à croire » est une proposition principale suivie d'une subordonnée, et dont le verbe est « avoir » (au présent de l'indicatif).
    3. Les propositions subordonnées
    Les deux propositions subordonnées de l'extrait sont conjonctives : elles sont introduites respectivement par les conjonctions de subordination « si » et « que » :
    -"si j'avais appris à quatre ans à me servir à dix doigts d'un clavier": PS Circonstancielle, CC de condition
    - "que j'aurais écrit la même chose, directement sur ordinateur": PS Complétive, COD du verbe "croire"
    Pour qu'un verbe puisse faire d'une phrase une proposition, il faut que ce verbe soit conjugué.

    Pour la question d'orthographe, j'aurais fait un classement avec:
    - adjectifs qualificatifs: noir (épithète),premiers (adjectif numéral ordinal, épithète ici), organiques (attribut du sujet), sophistiquées (idem), nécessaires (idem), naturelles (attribut du sujet)
    - adjectifs verbaux: volantes (épithète),pensant (épithète), agissant (épithète)
    - participes passés: rodées (attribut du sujet), acquises,
    Je ne l'ai pas fait ici mais à chaque fois il faut préciser le genre et le nombre et rappeler les verbes d'accord (avec les auxiliaires pour les temps composés, en genre et en nombre avec le nom pour les adjectifs...).

    Il n'y a pas d'adjectifs en apposition ici, même s'il y a une virgule. En effet, ils sont précédés par le verbe (si tu supprimes tous ceux qui se trouvent avant).
    Exemple d'adjectif apposé: La fille, gentille, espérait cette glace à la fraise.



    bonjour

     Surbordonnée complétive / conjonctive - gné 181465 ...qu'est ce que c'est compliqué les propositions !
    virginie62
    virginie62
    Blablateur en or
    Blablateur en or


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par virginie62 Jeu 16 Avr - 22:14

    Emi1702 a écrit:ça dépend des bouquins de Grammaire : Pellat ne parle que de complétives et circonstancielle tandis que Tomassonne emploie les termes "conjontive complétive" et "conjontive circonstancielle"
    Bonjour
    J'y vois plus clair depuis et je dis aussi complétive ou circonstancielle
    mathii31
    mathii31
    Blablateur professionnel
    Blablateur professionnel


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par mathii31 Sam 18 Avr - 20:37

    Comment vous analysez la phrase suivante " Je te répéterai ce que mon frère m'a dit" ?!
    farctus
    farctus
    Blablateur professionnel
    Blablateur professionnel


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par farctus Sam 18 Avr - 21:17

    Je te repeterai: proposition principale
    Ce que mon frère a dit: proposition subordonnée completive

    Après rien de sur ce n est que mon avis et je suis pas une experte
    mathii31
    mathii31
    Blablateur professionnel
    Blablateur professionnel


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par mathii31 Sam 18 Avr - 22:44

    farctus a écrit:Je te repeterai: proposition principale
    Ce que mon frère a dit: proposition subordonnée completive

    Après rien de sur ce n est que mon avis et je suis pas une experte
    J'avais fais pareil mais "ce que mon frère a dit " est une relative substantive, je comprend pas!  scratch
    farctus
    farctus
    Blablateur professionnel
    Blablateur professionnel


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par farctus Sam 18 Avr - 23:50

    je regarderai ca demain mais je ne te promets rien! la proposition sbstantive ca ne parle pas Suspect
    grouicnco
    grouicnco
    Blablateur professionnel
    Blablateur professionnel


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par grouicnco Dim 19 Avr - 9:49

    Pour t'aider à différencier une complétive et une relative, il faut analyser si ce qui introduit la subordonnée est une conjonction de subordination ou un pronom. Ici, "ce que" est un pronom, il a une fonction dans la proposition subordonnée relative, il est COD du verbe dire.
    On dit relative substantive car elle a une valeur nominale et non adjectivale. Si je ne me trompe pas, "ce que mon frère a dit" est COD du verbe répéter.
    mathii31
    mathii31
    Blablateur professionnel
    Blablateur professionnel


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par mathii31 Dim 19 Avr - 12:14

    grouicnco a écrit:Pour t'aider à différencier une complétive et une relative, il faut analyser si ce qui introduit la subordonnée est une conjonction de subordination ou un pronom. Ici, "ce que" est un pronom, il a une fonction dans la proposition subordonnée relative, il est COD du verbe dire.
    On dit relative substantive car elle a une valeur nominale et non adjectivale. Si je ne me trompe pas, "ce que mon frère a dit" est COD du verbe répéter.

    Merci beaucoup, ça va déjà mieux ! :)
    virginie62
    virginie62
    Blablateur en or
    Blablateur en or


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par virginie62 Lun 20 Avr - 11:06

    farctus a écrit:Je te repeterai: proposition principale
    Ce que mon frère a dit: proposition subordonnée completive

    Après rien de sur ce n est que mon avis et je suis pas une experte
    bonjour

    idem
    grouicnco
    grouicnco
    Blablateur professionnel
    Blablateur professionnel


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par grouicnco Lun 20 Avr - 11:50

    Virginie, c'est sûr, ce n'est pas une complétive, c'est une proposition subordonnée relative substantive. Après c'est pour les fonctions que je doute de moi.
    Si quelqu'un pouvait venir valider...

    Contenu sponsorisé


    Surbordonnée complétive / conjonctive - gné Empty Re: Surbordonnée complétive / conjonctive - gné

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 27 Mai - 12:47