Vive le CRPE... ou pas !

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -55%
Coffret d’outils – STANLEY – ...
Voir le deal
21.99 €

4 participants

    Ressources énergétiques athlé

    mathii31
    mathii31
    Blablateur professionnel
    Blablateur professionnel


    Ressources énergétiques athlé Empty Ressources énergétiques athlé

    Message par mathii31 Ven 8 Mai - 11:52

    Personnellement, je m'y perds toujours et je n'arrive jamais à retenir ces termes... alors voici un petit récapitulatif des ressources énergétiques qui interviennent pendant la course selon la durée de l'effort, si jamais ça peut servir...

    ANAEROBIE ALACTIQUE : moins de 30s d’effort. Effort intense & bref.

     processus anaérobie (sans oxygène) alactique (pas de production d’acide lactique).
     
    En athlétisme les disciplines concernées par ce métabolisme énergétique sont les sprints explosifs en ligne droite tels le 100 mètres et le relais 4 × 100 m
     
    ANAEROBIE LACTIQUE :  de 30s à 3 minutes d’effort
    Production d’acide lactique.
     
    En athlétisme les disciplines touchées par la production d'acide lactique sont toutes les disciplines dont la vitesse de course est supérieure à la vitesse maximale aérobie. Il s'agit principalement des courses suivantes : le 200m, le 400m, le 800m et le 1500m
     
    AEROBIE : Métabolisme qui demande de l’oxygène pour son fonctionnement. Aerobie : présence d’oxygène. Endurance. 
     

    En athlétisme les disciplines concernés par ce métabolisme sont les courses de fond (5 000 m, 10 000 m, marathon).
    avatar
    Invité
    Invité


    Ressources énergétiques athlé Empty Re: Ressources énergétiques athlé

    Message par Invité Ven 8 Mai - 12:02

    mathii31 a écrit:Personnellement, je m'y perds toujours et je n'arrive jamais à retenir ces termes... alors voici un petit récapitulatif des ressources énergétiques qui interviennent pendant la course selon la durée de l'effort, si jamais ça peut servir...

    ANAEROBIE ALACTIQUE : moins de 30s d’effort. Effort intense & bref.

     processus anaérobie (sans oxygène) alactique (pas de production d’acide lactique).
     
    En athlétisme les disciplines concernées par ce métabolisme énergétique sont les sprints explosifs en ligne droite tels le 100 mètres et le relais 4 × 100 m
     
    ANAEROBIE LACTIQUE :  de 30s à 3 minutes d’effort
    Production d’acide lactique.
     
    En athlétisme les disciplines touchées par la production d'acide lactique sont toutes les disciplines dont la vitesse de course est supérieure à la vitesse maximale aérobie. Il s'agit principalement des courses suivantes : le 200m, le 400m, le 800m et le 1500m
     
    AEROBIE : Métabolisme qui demande de l’oxygène pour son fonctionnement. Aerobie : présence d’oxygène. Endurance. 
     

    En athlétisme les disciplines concernés par ce métabolisme sont les courses de fond (5 000 m, 10 000 m, marathon).
    C'est à savoir ça affraid !!!!!!!!!!!!!!!! scratch
    mathii31
    mathii31
    Blablateur professionnel
    Blablateur professionnel


    Ressources énergétiques athlé Empty Re: Ressources énergétiques athlé

    Message par mathii31 Ven 8 Mai - 12:06

    stelaa a écrit:
    mathii31 a écrit:Personnellement, je m'y perds toujours et je n'arrive jamais à retenir ces termes... alors voici un petit récapitulatif des ressources énergétiques qui interviennent pendant la course selon la durée de l'effort, si jamais ça peut servir...

    ANAEROBIE ALACTIQUE : moins de 30s d’effort. Effort intense & bref.

     processus anaérobie (sans oxygène) alactique (pas de production d’acide lactique).
     
    En athlétisme les disciplines concernées par ce métabolisme énergétique sont les sprints explosifs en ligne droite tels le 100 mètres et le relais 4 × 100 m
     
    ANAEROBIE LACTIQUE :  de 30s à 3 minutes d’effort
    Production d’acide lactique.
     
    En athlétisme les disciplines touchées par la production d'acide lactique sont toutes les disciplines dont la vitesse de course est supérieure à la vitesse maximale aérobie. Il s'agit principalement des courses suivantes : le 200m, le 400m, le 800m et le 1500m
     
    AEROBIE : Métabolisme qui demande de l’oxygène pour son fonctionnement. Aerobie : présence d’oxygène. Endurance. 
     

    En athlétisme les disciplines concernés par ce métabolisme sont les courses de fond (5 000 m, 10 000 m, marathon).
    C'est à savoir ça affraid !!!!!!!!!!!!!!!! scratch

    Je pense oui ... Perso l'an dernier dans nos exposés on les présentait ...
    avatar
    Invité
    Invité


    Ressources énergétiques athlé Empty Re: Ressources énergétiques athlé

    Message par Invité Ven 8 Mai - 12:17

    Ok merci je vais regarder de plus près alors Shocked
    Ceeliinee
    Ceeliinee
    Blablateur en or
    Blablateur en or


    Ressources énergétiques athlé Empty Re: Ressources énergétiques athlé

    Message par Ceeliinee Ven 8 Mai - 12:46

    Disons que si tu emploies un de ces terme ou tout autre terme technique dans un exposé, tu dois t'attendre à ce qu'on te pose des questions précises dessus, que tu saches l'expliquer etc.
    Après si ton exposé n'est pas en lien et que tu n'en parles pas, y a pas de raison qu'on t'en parle ou qu'on te reproche de pas maîtriser ce terme
    mathii31
    mathii31
    Blablateur professionnel
    Blablateur professionnel


    Ressources énergétiques athlé Empty Re: Ressources énergétiques athlé

    Message par mathii31 Ven 8 Mai - 12:51

    Ceeliinee a écrit:Disons que si tu emploies un de ces terme ou tout autre terme technique dans un exposé, tu dois t'attendre à ce qu'on te pose des questions précises dessus, que tu saches l'expliquer etc.
    Après si ton exposé n'est pas en lien et que tu n'en parles pas, y a pas de raison qu'on t'en parle ou qu'on te reproche de pas maîtriser ce terme

    Oui, tu as raison !
    Mais si jamais ils nous posent une question sur ces termes, le récap aide bien !
    avatar
    Invité
    Invité


    Ressources énergétiques athlé Empty Re: Ressources énergétiques athlé

    Message par Invité Ven 8 Mai - 12:54

    Ok Céeliinee  j'avais pas l'intention d'en parler en fait, je me disais qu'il faut pet que je connaisse en cas où il pose une question avec ces termes mais de moi-mm j'en parle pas car connais rien à ça Ressources énergétiques athlé 22658
    Tite Juju
    Tite Juju
    Blablateur bavard
    Blablateur bavard


    Ressources énergétiques athlé Empty Re: Ressources énergétiques athlé

    Message par Tite Juju Ven 8 Mai - 13:11

    Je confirme, les filières énergétiques sont à connaître en athlé ! Pour tout vous dire, on l'utilise aussi dans d'autres APSA, en staps ! :)
    Ca permet de justifier tes choix de situations, d'échauffement etc. Car il y a des filières à utiliser au bon moment. Et une à éviter avec des enfants de cet âge !
    avatar
    Invité
    Invité


    Ressources énergétiques athlé Empty Re: Ressources énergétiques athlé

    Message par Invité Ven 8 Mai - 13:17

    laquelle est à éviter pour les petits? (dsl j'y connais rien)
    Tite Juju
    Tite Juju
    Blablateur bavard
    Blablateur bavard


    Ressources énergétiques athlé Empty Re: Ressources énergétiques athlé

    Message par Tite Juju Ven 8 Mai - 13:25

    Anaérobie lactique. Car elle favorise la production d'acide lactique. Et un enfant qui n'a pas passé sa puberté ne peut pas l'évacuer convenablement. :)
    avatar
    Invité
    Invité


    Ressources énergétiques athlé Empty Re: Ressources énergétiques athlé

    Message par Invité Ven 8 Mai - 14:24

    Ok mais ça fait quoi la production l'acide lactique ?, on voit ça comment?
    mathii31
    mathii31
    Blablateur professionnel
    Blablateur professionnel


    Ressources énergétiques athlé Empty Re: Ressources énergétiques athlé

    Message par mathii31 Ven 8 Mai - 16:03

    Tite Juju a écrit:Anaérobie lactique. Car elle favorise la production d'acide lactique. Et un enfant qui n'a pas passé sa puberté ne peut pas l'évacuer convenablement. :)
    Merci de l'info ! :) 
    Donc c'est celle qui concerne les courses intenses et longues ?! 
    Genre 1 minute 30 en sprint ?
    avatar
    Invité
    Invité


    Ressources énergétiques athlé Empty Re: Ressources énergétiques athlé

    Message par Invité Ven 8 Mai - 18:17

    Tiens je viens de ficher çà.

    Allez je vous le résume, ca me fait réviser^^

    La fillière anaérobie alactique: (sans apport d'oxygène, sans production d'acide lactique dans le muscle)

    Effort courts et intenses

    enfant 5-6 ans: 5 secondes max
    enfant 10 ans: 7 secondes max
    adulte: 7 à 20 secondes max

    L'organisme consomme l'atp (adénosine tri phosphate) présent à l'intérieur des cellules durant les trois premieres secondes.
    Puis il dégrade la phosphocréatine présente en très petite quantité dans le muscle pour produire de l'atp et soutenir l'effort.
    La regénération des stocks est très rapide (quelques minutes)

    Filière anaérobie lactique:
    Effort de durée et d'intensité moyenne:

    chez l'adulte: de 10 secondes à 2 minutes
    chez l'enfant: l'enfant est déficitaire sur cette filière énergétique 

    L'atp est produit grace à la dégradation du glucose présent dans le muscle.
    La réaction en jeu ne nécessite pas d'oxygène mais produit un déchet, l'acide lactique

    Filière aérobie :

    Effort long et peu intenses

    chez l'adulte: de 2 minutes à plusieurs heures
    Elle fait son apparition chez l'enfant à 5-6 ans.
    Chez l'enfant de 6 à 7 ans: 6 à 12 minutes max
    chez l'enfant de 8 à 10 ans: 8 à 15 minutes max


    La réaction en jeu utilise toujours le glucose dans l'organisme (dans le muscle, dans le sang), mais aussi des acides gras et de l'oxygène.
    Elle ne produit pas d'acide lactique (pas de déchet), juste du co2

    A noter que les filières énergétiques ne sont pas exclusives mais se superposent.
    Dans la course de longue durée , on aura ainsi au bout de plusieurs dizaines de minutes de course une énergie fournie à 90% par la filière aérobie et à 10% par la filière anaérobie lactique.
    Si on demande au cours de cette même course aux élèves de sprinter quelques secondes puis de reprendre leur rythme normal de course, durant ces quelques secondes, ce sera la filière anaérobie alactique qui sera la plus prédominante, etc
    En fonction des exercices, on va donc développer préférentiellement une voie.


    Dernière édition par clownie le Ven 8 Mai - 20:02, édité 1 fois
    Corsica
    Corsica
    Blablateur en or
    Blablateur en or


    Ressources énergétiques athlé Empty Re: Ressources énergétiques athlé

    Message par Corsica Ven 8 Mai - 19:31

    clownie a écrit:Tiens je viens de ficher çà.

    Allez je vous le résume, ca me fait réviser^^

    La fillière anaérobie alactique: (sans apport d'oxygène, sans production d'acide lactique dans le muscle)

    Effort courts et intenses

    enfant 5-6 ans: 5 secondes max
    enfant 10 ans: 7 secondes max
    adulte: 7 à 20 secondes max

    L'organisme consomme l'atp (adénosine tri phosphate) présent à l'intérieur des cellules durant les trois premieres secondes.
    Puis il dégrade la phosphocréatine présente en très petite quantité dans le muscle pour produire de l'atp et soutenir l'effort.
    La regénération des stocks est très rapide (quelques minutes)

    Filière anaérobique lactique:
    Effort de durée et d'intensité moyenne:

    chez l'adulte: de 10 secondes à 2 minutes
    chez l'enfant: l'enfant est déficitaire sur cette filière énergétique 

    L'atp est produit grace à la dégradation du glucose présent dans le muscle.
    La réaction en jeu ne nécessite pas d'oxygène mais produit un déchet, l'acide lactique

    Filière aérobique :

    Effort long et peu intenses

    chez l'adulte: de 2 minutes à plusieurs heures
    Elle fait son apparition chez l'enfant à 5-6 ans.
    Chez l'enfant de 6 à 7 ans: 6 à 12 minutes max
    chez l'enfant de 8 à 10 ans: 8 à 15 minutes max


    La réaction en jeu utilise toujours le glucose dans l'organisme (dans le muscle, dans le sang), mais aussi des acides gras et de l'oxygène.
    Elle ne produit pas d'acide lactique (pas de déchet), juste du co2

    A noter que les filières énergétiques ne sont pas exclusives mais se superposent.
    Dans la course de longue durée , on aura ainsi au bout de plusieurs dizaines de minutes de course une énergie fournie à 90% par la filière aérobie et à 10% par la filière anaérobie lactique.
    Si on demande au cours de cette même course aux élèves de sprinter quelques secondes puis de reprendre leur rythme normal de course, durant ces quelques secondes, ce sera la filière anaérobie alactique qui sera la plus prédominante, etc
    En fonction des exercices, on va donc développer préférentiellement une voie.


    Rends moi mon dossier que j'ai exposé en mars lol
    avatar
    Invité
    Invité


    Ressources énergétiques athlé Empty Re: Ressources énergétiques athlé

    Message par Invité Ven 8 Mai - 21:23

    clownie a écrit:Tiens je viens de ficher çà.

    Allez je vous le résume, ca me fait réviser^^

    La fillière anaérobie alactique: (sans apport d'oxygène, sans production d'acide lactique dans le muscle)

    Effort courts et intenses

    enfant 5-6 ans: 5 secondes max
    enfant 10 ans: 7 secondes max
    adulte: 7 à 20 secondes max

    L'organisme consomme l'atp (adénosine tri phosphate) présent à l'intérieur des cellules durant les trois premieres secondes.
    Puis il dégrade la phosphocréatine présente en très petite quantité dans le muscle pour produire de l'atp et soutenir l'effort.
    La regénération des stocks est très rapide (quelques minutes)

    Filière anaérobie lactique:
    Effort de durée et d'intensité moyenne:

    chez l'adulte: de 10 secondes à 2 minutes
    chez l'enfant: l'enfant est déficitaire sur cette filière énergétique 

    L'atp est produit grace à la dégradation du glucose présent dans le muscle.
    La réaction en jeu ne nécessite pas d'oxygène mais produit un déchet, l'acide lactique

    Filière aérobie :

    Effort long et peu intenses

    chez l'adulte: de 2 minutes à plusieurs heures
    Elle fait son apparition chez l'enfant à 5-6 ans.
    Chez l'enfant de 6 à 7 ans: 6 à 12 minutes max
    chez l'enfant de 8 à 10 ans: 8 à 15 minutes max


    La réaction en jeu utilise toujours le glucose dans l'organisme (dans le muscle, dans le sang), mais aussi des acides gras et de l'oxygène.
    Elle ne produit pas d'acide lactique (pas de déchet), juste du co2

    A noter que les filières énergétiques ne sont pas exclusives mais se superposent.
    Dans la course de longue durée , on aura ainsi au bout de plusieurs dizaines de minutes de course une énergie fournie à 90% par la filière aérobie et à 10% par la filière anaérobie lactique.
    Si on demande au cours de cette même course aux élèves de sprinter quelques secondes puis de reprendre leur rythme normal de course, durant ces quelques secondes, ce sera la filière anaérobie alactique qui sera la plus prédominante, etc
    En fonction des exercices, on va donc développer préférentiellement une voie.
    Merciiiiiiiiiiiiiiiii Clownie, tu es un ange Ressources énergétiques athlé 904595 Ressources énergétiques athlé 904595 Ressources énergétiques athlé 904595

    Contenu sponsorisé


    Ressources énergétiques athlé Empty Re: Ressources énergétiques athlé

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 27 Mai - 11:52